frendeites

Architecture

Le Collège Port Marianne : un marqueur écologique exemplaire pour Montpellier (A+Architecture)

Labellisé bâtiment durable Occitanie, le collège Port Marianne incarne les enjeux de l’époque. Au...

Logements collectifs en Restanques à Montpellier par l’Agence Clausel-Borel architecte

Le projet regroupe  50 logements collectifs dont 10 logements sociaux ( Promologis) avec un niveau...

Une écriture architecturale épurée, rassurante et durable pour le Village des Solidarités par A+Architecture

À Marguerrites, dans le Gard, le Village des Solidarités transcrit spatialement, constructivement et...

Arts

Pierre-Luc Poujol : cet artiste à l'âme d'architecte

Influencé par les racines paysannes de son grand-père agriculteur et bercé par l’environnement...

Félins : la grande exposition de printemps du Muséum national d’Histoire naturelle

En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle met à l’honneur une exceptionnelle famille...

Le projet artistique de Barthélémy Toguo pour la future ligne de tramway de Montpellier

Barthélémy Toguo travaille depuis longtemps sur les relations homme/nature, que ce soit sous les...

Design

Le studio Alex March signe une maison, hommage à l'art et au design

Située dans le quartier de Turó Park (Barcelone), cette maison aux dimensions généreuses, a été...

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Intérieur

Sandra Benhamou pour un appartement familial dans un immeuble haussmannien

Sandra Benhamou signe un appartement situé au cinquième étage d’un immeuble haussmannien à...

Pierre Yovanovitch pour la scénographie du nouvel Opéra Rigoletto au Theater Basel en Suisse

C’est à Pierre Yovanovitch, invité par le metteur en scène Vincent Huguet, que l’on doit la...

Monbleu Père Lacheese par Mur.Mur Architecte

Après un restaurant-fromagerie aux abords des Grands Boulevards, après un petit comptoir de...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 da304

Depuis quelques années les musées, centres d’art comme les éditeurs se tournent de plus en plus vers des sujets inédits offrant des visions alternatives de l’histoire de l’art. En voici un nouvel exemple. Cet ouvrage, écrit par Stéphane Boudin-Lestienne, offre aux lecteurs l’occasion de se replonger dans l’histoire de la carrière d’un architecte qui a marqué les années folles de son talent.

Résultat de longues années de recherches, l’ouvrage permet notamment de découvrir un phénomène qui n’a jamais été étudié en profondeur : les grandes fêtes artistiques des années 1920. Ainsi au détour des 300 illustrations que compte ce livre, les curieux pourront découvrir les oeuvres splendides de Paul Tissier et de sa femme Gisèle Grandpierre, deux personnalités hors normes. Passionnés d’art, de musique et d’architecture, ils ont marqué les années folles de leurs talents.

L’architecte Paul Tissier (1886-1926) a fait de sa brève existence une aventure artistique aux multiples facettes. Son talent d’aquarelliste et de dessinateur a, par exemple, fait de lui le témoin des ruines de la guerre de 1914-1918. 

En 1923, Tissier se voit confier par la Société des grands hôtels de Nice l’organisation de fêtes exceptionnelles qui prennent pour thème la Russie, l’Extrême-Orient, la Rome antique ou l’Amérique latine, mais aussi les royaumes sous-marins et bien d’autres fantaisies autour de l’enfance, de la mode ou du cubisme. 

Avec son épouse Gisèle, il en assure aussi bien la scénographie que la mise en scène : toiles peintes aux splendides couleurs, costumes extravagants, danses spectaculaires, cortèges, joutes navales, feux d’artifice ou illuminations... Paul Tissier réalise en trois ans près de 100 fêtes à travers l’Europe. Cette première monographie puise dans les 400 éléments de décors et les 2 000 documents graphiques qui subsistent dans son fonds d’archives et nous plonge au cœur de la démesure des Années folle. 

Paul Tissier s’éteindra peu de temps après avoir organisé sa centième fête, mais ne sera pas oublié. Ce livre lui rend aujourd’hui un hommage bien mérité, que les lecteurs auront l’occasion de découvrir le 8 avril prochain.

Légendes :

Paul Tissier, villa pour Jacques Richepin et Cora Lapacerie, cap d’Antibes, 17 avril 1926

Paul Tissier costumé pour le bal des Quat’z’Art, Paris, 1912.

La princesse Tcherkakov lors de la fête de « Un repas de noce en Russie », hôtel Ruhl, Nice, 26 février 1924, photo Studio Mosesco. 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox