frendeites

Architecture

Le Collège Port Marianne : un marqueur écologique exemplaire pour Montpellier (A+Architecture)

Labellisé bâtiment durable Occitanie, le collège Port Marianne incarne les enjeux de l’époque. Au...

Logements collectifs en Restanques à Montpellier par l’Agence Clausel-Borel architecte

Le projet regroupe  50 logements collectifs dont 10 logements sociaux ( Promologis) avec un niveau...

Une écriture architecturale épurée, rassurante et durable pour le Village des Solidarités par A+Architecture

À Marguerrites, dans le Gard, le Village des Solidarités transcrit spatialement, constructivement et...

Arts

Pierre-Luc Poujol : cet artiste à l'âme d'architecte

Influencé par les racines paysannes de son grand-père agriculteur et bercé par l’environnement...

Félins : la grande exposition de printemps du Muséum national d’Histoire naturelle

En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle met à l’honneur une exceptionnelle famille...

Le projet artistique de Barthélémy Toguo pour la future ligne de tramway de Montpellier

Barthélémy Toguo travaille depuis longtemps sur les relations homme/nature, que ce soit sous les...

Design

Le studio Alex March signe une maison, hommage à l'art et au design

Située dans le quartier de Turó Park (Barcelone), cette maison aux dimensions généreuses, a été...

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Intérieur

Sandra Benhamou pour un appartement familial dans un immeuble haussmannien

Sandra Benhamou signe un appartement situé au cinquième étage d’un immeuble haussmannien à...

Pierre Yovanovitch pour la scénographie du nouvel Opéra Rigoletto au Theater Basel en Suisse

C’est à Pierre Yovanovitch, invité par le metteur en scène Vincent Huguet, que l’on doit la...

Monbleu Père Lacheese par Mur.Mur Architecte

Après un restaurant-fromagerie aux abords des Grands Boulevards, après un petit comptoir de...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 da304

L’exposition Dimensions of Reality : Female Minimal réunit quatorze artistes femmes du XXe siècle mues par le même désir d’émancipation, qui ont contribué à bouleverser l'abstraction géométrique telle qu’elle a été portée par les hommes, mais qui ont été évincées de l’histoire de l’art et sont encore méconnues du grand public.

À travers une sélection réfléchie d'œuvres datant des années 1920 au début des années 1980, les commissaires Anke Kempkes et Pierre-Henri Foulon ont choisi, d’une part, de différencier le « minimal » de « l’art minimal » pour élargir le cadre spatiotemporel habituel de ce mouvement né dans les années 1960 aux États-Unis, et, d’autre part, de contester les discours d’une histoire de l’art canonique masculine, en rendant visibles plusieurs artistes femmes remarquables qui ont joué un rôle central dans l’évolution de l’art abstrait en Europe et en Amérique. Malgré la pluralité des contextes historiques, géographiques et culturels dans lesquels chacune de ces artistes a créé, les œuvres présentées à la galerie donnent à voir un ensemble cohérent, qui révèle la dimension « émancipatrice » de leur approche de l’art abstrait tout en s’intéressant à des aires géographiques, qui avaient été jusque-là négligées, comme l’Europe de l'Est et l’Amérique latine.

Au fil du parcours, le public découvre avec émerveillement les œuvres de Feliza Bursztyn, Rosemarie Castoro, Maria Lai, Liliane Lijn, Verena Loewensberg, Mary Miss, Kazuko Miyamoto, Vera Molnár, Marlow Moss, Lucia Moholy, Lydia Okumura, Loló Soldevilla, Magdalena Więcek et Shizuko Yoshikawa

L’exposition Dimensions of Reality : Female Minimal appelle à en finir avec une histoire de l’art discriminante, et a donc le mérite de réhabiliter quatorze artistes femmes qui sont injustement moins connues que les figures les plus célèbres de l’art minimal, telles Carl Andre, Dan Flavin, Donald Judd ou encore Sol LeWitt. L’initiative de la Galerie Thaddaeus Ropac de Pantin témoigne de la volonté récente de plusieurs lieux culturels de réévaluer la contribution des artistes femmes à la création en les inscrivant enfin dans une histoire de l’art décloisonnée.

Dimensions of Reality : Female Minimal, du 22 février au 25 juillet 2020, à la Galerie Thaddaeus Ropac de Pantin (93500).

Pour en savoir plus, visitez le site de la Galerie Thaddaeus Ropac.

Photographies : © Charles Duprat, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac London · Paris · Salzburg

Léa Pagnier



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox