frendeites

Architecture

Le Goldene Rose : un kaléidoscope issu du passé par noa*

La ville médiévale de Dinkelsbühl est l'un des centres historiques les mieux préservés...

Une maternelle pas vraiment comme les autres par Architektura

Le projet consistait à concevoir une nouvelle école maternelle avec une orientation sportive...

Maison de la petite enfance de Vauréal : le bois et la pierre à l’honneur

Pour ce projet mené avec la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, l’agence NZI Architectes souhaitait...

Arts

Urbaines - Street Art : quelle place pour les femmes dans l’art urbain ?

La Galerie d’Art contemporain Le Comoedia commence l’année avec une exposition-vente entièrement...

Pierre-Paul Marchini joue avec l'abstraction pour faire jaillir la lumière

"Une œuvre d'art qui n'a pas commencé dans l'émotion n'est pas de l'art", écrivait le peintre Paul...

L’expo "Surréalisme au féminin" bientôt au Musée de Montmartre - Jardins Renoir

Le Musée de Montmartre propose une exposition qui explore les degrés et les différentes formes...

Design

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Louis Ghost : déjà 20 ans pour la chaise emblématique signée Starck

Il y a 20 ans naissait la chaise Louis Ghost grâce aux visionnaires de Kartell qui ont alors...

Intérieur

À Issy les Moulineaux, Bertina Minel Architecture pour le rez de jardin "Robespierre"

Ici, le défi consistait à aménager un plateau entièrement vide, constitué de cinq baies vitrées...

Ambiance Art déco avec NV Gallery pour le mobilier de Prunier par Yannick Alléno

NV GALLERY délivre une collection intemporelle de pièces de mobilier au sein du nouvel écrin...

Le Chalet le 1550 à Courchevel par Joséphine Fossey Office

Pour la troisième propriété qu’elle réalise pour’Iconic House, Joséphine Fossey Office signe une...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 SITEOK

Si la caserne de Lourcine est l’un des plus anciens sites militaires de la capitale, sa topographie et sa configuration ont beaucoup évolué depuis la fin du XIXe siècle. Bien qu’elle soit déjà transformée en complexe immobilier tertiaire, la caserne a conservé son implantation d’origine autour de la grande place d’Armes rectangulaire et ses deux corps de logis historiques. Au programme : un amphithéâtre de 500 places, 27 salles d’enseignement, une bibliothèque de 2000 mètres carrés, des bureaux et 2 logements de fonction, répartis sur 9710 mètres carrés.
L’opération de réhabilitation, réalisée par l’agence Chartier Dalix, à la demande de l’établissement public d’aménagement universitaire de la région Ile-de-France (Epaurif), est donc revenue à imaginer la nouvelle organisation du site en tenant compte à la fois de son passé militaire et de sa future fonction.

Au terme de réhabilitation, l’agence Chartier Alix préfère la notion de métamorphose, car elle cherche à tirer profit de l’histoire de l’architecture conservée pour en concevoir une nouvelle, avec un intérieur contemporain et des équipements adaptés aux besoins d’un établissement d’enseignement supérieur. La restructuration de l’ancienne caserne a d’abord permis la démolition des multiples rénovations antérieures et l’installation des locaux universitaires dans les deux édifices historiques et une partie des sous-sols du bâtiment des années 1960 qui abrite aujourd’hui des logements du ministère de la Défense.
La valorisation du patrimoine militaire est rendue possible par une intervention mineure et une rénovation ciblée. A l’exception de la mise aux normes des portes donnant sur l’extérieur, la réhabilitation se limite à l’aménagement d’intérieur.
La modernisation des trois entités comprend des mises aux normes thermiques, d’accès et de sécurité, ainsi que le dévoilement des matériaux et de la structure d’origine par une circulation élargie et une libération des espaces afin de révéler l’âme du site historique.

A l’extérieur, un paysage végétalisé donne du cachet à l’infrastructure universitaire. L’ancienne place d’Armes, désormais reconvertie en esplanade, a été creusée pour accueillir le jardin, le hall d’entrée et l’auditorium installé dans le parking souterrain. Conçu en collaboration avec l’agence D&H Paysagistes, le jardin paysager en pente douce révèle les platanes présents et les différents niveaux topographiques du site. Trois escaliers se croisent sur ce parvis végétalisé et conduisent au pôle d’accueil. Sas de transition entre la rue et l’université, le jardin devient ainsi un lieu d’échanges et de quiétude pour les étudiants, tout en ouvrant la caserne de Lourcine sur la ville.

Une réhabilitation brillante, qui au-delà de la seule conservation figée du patrimoine architectural parisien, s’appuie sur une stratégie dynamique de reconversion des lieux désaffectés en équipements publics.

Intitulé du projet : Université de Droit-Paris I, restructuration de la caserne Lourcine
Lieu : Paris (13e)
Maîtrise d'ouvrage : Epaurif
Maîtrise d'œuvre : Chartier Dalix
Surface : 9 710 m² SDP
Montant des travaux : 22 M€ HT
Calendrier : Livraison 2019

Pour en savoir plus, visitez le site de l’agence Chartier Dalix

Photographies : Takuji Shimmura, Sergio Grazia, Camille Gharbi

Léa Pagnier



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox