frendeites

Architecture

Le Collège Port Marianne : un marqueur écologique exemplaire pour Montpellier (A+Architecture)

Labellisé bâtiment durable Occitanie, le collège Port Marianne incarne les enjeux de l’époque. Au...

Logements collectifs en Restanques à Montpellier par l’Agence Clausel-Borel architecte

Le projet regroupe  50 logements collectifs dont 10 logements sociaux ( Promologis) avec un niveau...

Une écriture architecturale épurée, rassurante et durable pour le Village des Solidarités par A+Architecture

À Marguerrites, dans le Gard, le Village des Solidarités transcrit spatialement, constructivement et...

Arts

Pierre-Luc Poujol : cet artiste à l'âme d'architecte

Influencé par les racines paysannes de son grand-père agriculteur et bercé par l’environnement...

Félins : la grande exposition de printemps du Muséum national d’Histoire naturelle

En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle met à l’honneur une exceptionnelle famille...

Le projet artistique de Barthélémy Toguo pour la future ligne de tramway de Montpellier

Barthélémy Toguo travaille depuis longtemps sur les relations homme/nature, que ce soit sous les...

Design

Le studio Alex March signe une maison, hommage à l'art et au design

Située dans le quartier de Turó Park (Barcelone), cette maison aux dimensions généreuses, a été...

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Intérieur

Sandra Benhamou pour un appartement familial dans un immeuble haussmannien

Sandra Benhamou signe un appartement situé au cinquième étage d’un immeuble haussmannien à...

Pierre Yovanovitch pour la scénographie du nouvel Opéra Rigoletto au Theater Basel en Suisse

C’est à Pierre Yovanovitch, invité par le metteur en scène Vincent Huguet, que l’on doit la...

Monbleu Père Lacheese par Mur.Mur Architecte

Après un restaurant-fromagerie aux abords des Grands Boulevards, après un petit comptoir de...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 da304

A l’origine de ce projet, Jonathan Omar et Lionel Dinis Salazar, designers qui expliquent : “L’idée est de réinterpréter le cabanon de Le Corbusier, et de l’adapter à des enjeux actuels. Nous avons donc externalisé les éléments de confort : là où l’on se fait à manger, les endroits chauds…”  Six structures en sont nées. 

Un cabanon (zone d’habitation), une hutte (point chaud où l’on se retrouve en communauté), “la source”, un collecteur d’eau de rosée et de brume qui sert à récupérer l’eau pour le reste de la journée, une zone de défouloir avec un sac de boxe qui vient entourer un arbre et des altères réalisées en pierres de sel (utilisées à l’origine pour le bétails), un poste d’observation : structure en hauteur l’on on vient se coucher dans un filet de catamaran avec une vue sur les étoiles ; et enfin, le projet propose une revisite de la chaise LC4 de Le corbusier : l’idée est ici de venir prendre un bain de soleil afin de profiter de l’espace extérieur. Elles se trouvent pour l’instant dans des salles d’exposition et s’installeront dans les champs à la fin de l’été.

Sensibles à la question environnementale, les designers ont souhaité créer : "À partir de matériaux à portée de main : la paille, la laine de paille, le bois…on vient fabriquer des abris avec ces matériaux. Le terrain investi est celui du champ en période de jachère. Or avec l’agriculture intensive, on se retrouve avec un épuisement des sols et des traitements trop intensifs. Nous on s’inscrit dans ce questionnement là. On crée des habitations avec le moins d’emprises au sol possible”, nous expliquent-ils.

L’idée est que chacun puisse venir expérimenter ces micros-architecture, pour l’instant à l’état de prototype.

Cette conception s’inscrit dans une approche expérimentale “d’habitat minimal”, c'est-à-dire dans l’idée de faire plus avec moins, de questionner notre rapport au confort.

C’est dans le cadre de la Biennale internationale de 2022 que cette exposition a vu le jour, deux autres expositions de la Biennale mettent d’ailleurs en lumière l’enjeu de l’habitat sous sa forme la plus minimale. Un enjeu plus que jamais d’actualité avec le réchauffement climatique, et qui pousse à changer notre vision de l’habitat. Prêts à expérimenter ? Rendez-vous jusqu’au 15 janvier 2023 sur le site Le Corbusier à Saint-Etienne.

 

Visuels Ⓒ : Alexandrario

 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox