frendeites

Architecture

Maison de la petite enfance de Vauréal : le bois et la pierre à l’honneur

Pour ce projet mené avec la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, l’agence NZI Architectes souhaitait...

Dans les collines de l’Asti, une retraite silencieuse au sein d’une construction en… peuplier !

L’Eremo del Silenzio, tel le nom choisi pour ce lieu dans sa langue originelle, est un projet en...

Architecture "sculpture" pour le parking Ravet à Chambéry

Conçu par Hérault Arnod architectes, en collaboration avec l'artiste Krijn de Koning pour QPark,...

Arts

L’expo "Surréalisme au féminin" bientôt au Musée de Montmartre - Jardins Renoir

Le Musée de Montmartre propose une exposition qui explore les degrés et les différentes formes...

La Galerie MAGNIN-A présente "Constellation"

C’est une constellation artistique du continent africain que la galerie MAGNIN-A dévoile en ce...

Expo : GUTAÏ et les avant-gardes japonaises d’après-guerre

Après avoir accueilli la collection d’art brut Bruno Decharme, l’Appart Renoma ouvre ses portes au...

Design

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Louis Ghost : déjà 20 ans pour la chaise emblématique signée Starck

Il y a 20 ans naissait la chaise Louis Ghost grâce aux visionnaires de Kartell qui ont alors...

Intérieur

À Issy les Moulineaux, Bertina Minel Architecture pour le rez de jardin "Robespierre"

Ici, le défi consistait à aménager un plateau entièrement vide, constitué de cinq baies vitrées...

Ambiance Art déco avec NV Gallery pour le mobilier de Prunier par Yannick Alléno

NV GALLERY délivre une collection intemporelle de pièces de mobilier au sein du nouvel écrin...

Le Chalet le 1550 à Courchevel par Joséphine Fossey Office

Pour la troisième propriété qu’elle réalise pour’Iconic House, Joséphine Fossey Office signe une...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 SITEOK

Photographe et vidéaste d’origine turque, May Parlar a étudié l’architecture et le design au Royaume-Uni avant de se consacrer exclusivement aux arts visuels. A la manière des surréalistes qui dénonçaient les excès du rationalisme, May Parlar réalise des photographies surréalistes dans lesquelles elle explore des thématiques universelles telles que l’aliénation, la condition humaine, le temps, la mémoire et l’identité. Ses trois séries de photographies – « Nomadic realities », « Once I feel in time », « Collective solitude » –lui valurent d’être exposée et publiée en Europe et outre-Atlantique. Aujourd’hui, elle vit et travaille entre Istanbul (Turquie), Berlin (Allemagne) et New York City (New York).

Dans des séries inspirées de ses rêves, May Parlar offre à notre société capitaliste une trêve. À travers des images fantasmées, l’artiste construit, à partir de différents médiums – photographie, performance, installation, Land art –, d’autres réalités. En reproduisant les mécanismes de l’inconscient, elle représente symboliquement le temps, la vie et la mort. Dans « Once I fell in time », les objets multipliés – bottes en caoutchouc, chapeaux melon, ballons colorés, vêtements blancs immaculés – flottent dans les airs ou habitent le paysage. Clin d’œil évident à la célèbre peinture Gloconde de René Magritte, la série interroge l’aliénation, l’appartenance à un groupe et l’individualité de tout un chacun.

Dans « Collective solitude », les objets sont cette fois accompagnés de personnages anonymes. Toutes semblables, les figures photographiées dissimulent leur visage derrière un masque, un drap, un ballon ou encore un miroir. La figure humaine s’impose dans le paysage, mais elle est toujours déshumanisée. Chaque modèle est en effet vidé de ce qui le constitue en tant qu’individu, donc dépossédé de son identité propre.

Des compositions surréalistes où l’affabulation de la photographe produit des compositions signifiantes qui servent un discours politique en prise avec son époque.

Pour en savoir plus, visitez le site de May Parlar

Photographies : May Parlar

Léa Pagnier



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox