frendeites

Architecture

Le Collège Port Marianne : un marqueur écologique exemplaire pour Montpellier (A+Architecture)

Labellisé bâtiment durable Occitanie, le collège Port Marianne incarne les enjeux de l’époque. Au...

Logements collectifs en Restanques à Montpellier par l’Agence Clausel-Borel architecte

Le projet regroupe  50 logements collectifs dont 10 logements sociaux ( Promologis) avec un niveau...

Une écriture architecturale épurée, rassurante et durable pour le Village des Solidarités par A+Architecture

À Marguerrites, dans le Gard, le Village des Solidarités transcrit spatialement, constructivement et...

Arts

Pierre-Luc Poujol : cet artiste à l'âme d'architecte

Influencé par les racines paysannes de son grand-père agriculteur et bercé par l’environnement...

Félins : la grande exposition de printemps du Muséum national d’Histoire naturelle

En 2023, le Muséum national d’Histoire naturelle met à l’honneur une exceptionnelle famille...

Le projet artistique de Barthélémy Toguo pour la future ligne de tramway de Montpellier

Barthélémy Toguo travaille depuis longtemps sur les relations homme/nature, que ce soit sous les...

Design

Le studio Alex March signe une maison, hommage à l'art et au design

Située dans le quartier de Turó Park (Barcelone), cette maison aux dimensions généreuses, a été...

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Intérieur

Sandra Benhamou pour un appartement familial dans un immeuble haussmannien

Sandra Benhamou signe un appartement situé au cinquième étage d’un immeuble haussmannien à...

Pierre Yovanovitch pour la scénographie du nouvel Opéra Rigoletto au Theater Basel en Suisse

C’est à Pierre Yovanovitch, invité par le metteur en scène Vincent Huguet, que l’on doit la...

Monbleu Père Lacheese par Mur.Mur Architecte

Après un restaurant-fromagerie aux abords des Grands Boulevards, après un petit comptoir de...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 da304

L'objectif de l’installation : inviter le public à entrer dans le labyrinthe, à le parcourir pour se perdre dans ses méandres et à essayer d'en trouver la sortie en convergeant vers le centre de l'espace, où se trouve une tour (de plus de 5 mètres de haut). En y grimpant, il pourra prendre connaissance du schéma de l’intégralité du parcours et finalement entrevoir la sortie. 

À mi-chemin entre le jeu et la réflexion sur le monde contemporain, ce labyrinthe revêt, dans les intentions du concepteur, la valeur symbolique de la perte de points de repère en référence à la période historique délicate dans laquelle nous vivons :  dans un équilibre instable sur les questions d'environnement, de paix et de santé.

Il devient ainsi une métaphore de la désorientation, du doute, mais aussi de l'espoir. En grimpant sur la tour située au centre du Labyrinth Garden, chaque participant pourra s'élever au-dessus du labyrinthe pour regarder au loin, apercevant ainsi sa propre « sortie ». 

La création de Labyrinth Garden a été rendue possible grâce aux 419 modules de la cloison modulaire pour l'extérieur Sipario. Réalisée en plastique recyclé et caractérisée par une grande flexibilité de composition, elle est aussi équipée d'une jardinière à auto-arrosage. 

Dans certaines des zones de « méditation » de l'espace, nous retrouvons également la toute nouvelle collection de tabourets et de tables Stack et Combo, également réalisée en plastique recyclé et qui, comme Sipario, est le résultat du projet industriel “Regeneration” de Nardi. Pour Sipario, en particulier, une récente étude de l’ACV (analyse du cycle de vie) commandée par Nardi a montré, pour la catégorie « empreinte carbone », un impact inférieur de 37,2% à celui du même produit fabriqué hypothétiquement en polypropylène vierge. 

Et comme l’installation a vocation à nous interroger sur la fragilité du monde dans lequel nous évoluons, rien ne sera gaspillé ! Les 850 plantes de bambou et les 6 Calamagrostis à fleurs pointues seront donnés à la municipalité de Chiampo à la fin de l'événement.

Alors, envie de se perdre dans le labyrinthe ? Rendez-vous à l’Université de Milan !

 

Visuels © : Nardi S.p.A 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox