frendeites

Architecture

Maison de la petite enfance de Vauréal : le bois et la pierre à l’honneur

Pour ce projet mené avec la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise, l’agence NZI Architectes souhaitait...

Dans les collines de l’Asti, une retraite silencieuse au sein d’une construction en… peuplier !

L’Eremo del Silenzio, tel le nom choisi pour ce lieu dans sa langue originelle, est un projet en...

Architecture "sculpture" pour le parking Ravet à Chambéry

Conçu par Hérault Arnod architectes, en collaboration avec l'artiste Krijn de Koning pour QPark,...

Arts

L’expo "Surréalisme au féminin" bientôt au Musée de Montmartre - Jardins Renoir

Le Musée de Montmartre propose une exposition qui explore les degrés et les différentes formes...

La Galerie MAGNIN-A présente "Constellation"

C’est une constellation artistique du continent africain que la galerie MAGNIN-A dévoile en ce...

Expo : GUTAÏ et les avant-gardes japonaises d’après-guerre

Après avoir accueilli la collection d’art brut Bruno Decharme, l’Appart Renoma ouvre ses portes au...

Design

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Louis Ghost : déjà 20 ans pour la chaise emblématique signée Starck

Il y a 20 ans naissait la chaise Louis Ghost grâce aux visionnaires de Kartell qui ont alors...

Intérieur

À Issy les Moulineaux, Bertina Minel Architecture pour le rez de jardin "Robespierre"

Ici, le défi consistait à aménager un plateau entièrement vide, constitué de cinq baies vitrées...

Ambiance Art déco avec NV Gallery pour le mobilier de Prunier par Yannick Alléno

NV GALLERY délivre une collection intemporelle de pièces de mobilier au sein du nouvel écrin...

Le Chalet le 1550 à Courchevel par Joséphine Fossey Office

Pour la troisième propriété qu’elle réalise pour’Iconic House, Joséphine Fossey Office signe une...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 SITEOK

Né au Canada, c’est à Tokyo (Japon) qu’Oki Sato se forme à l’architecture. Un cursus de 6 ans qui, au lieu de la stimuler, bride la créativité de l’esthète : « On me disait tout le temps ne fais pas ci, pas ça, si bien que je me sentais assez stressé une fois diplômé » dira-t-il d’ailleurs au sujet de ses études. Une rigidité dont veut à tout prix s’échapper le futur fondateur du studio nendo. C’est pourtant au cours d’un voyage de fin d’étude à la biennale de design de Milan en 2002 qu’une révélation s’offrira à lui. La ville italienne vibrant au rythme de la création, la liberté des artistes et la joie du public confirmeront à Oki Sato ce qu’il commence à soupçonner : ce sera le design, un point c’est tout.

« Je ne pense pas que le design doive être perçu comme quelque chose de trop spécial (...) ou réservé à une "élite" de designers ou de spécialistes, mais devrait être accessible à tous. Je pense que quiconque ayant un regard différent sur les objets du quotidien est déjà un designer. » Oki Sato, designer



En 2003, un an après cette prise de conscience, le designer fait une rencontre déterminante : celle de Giulio Cappellini, directeur artistique de l’éditeur éponyme. L’expertise et l’ouverture d’esprit de l’Italien marquera un tournant dans la création d’Oki Sato qui soumettra à son mentor des dizaines de dessins par mois, les améliorant au fil du temps et des commentaire de Cappellini. Arrivé à maturation, son Ribbon Steel sera le premier objet d’Oki Sato édité par la marque, qui produit depuis 2007 un projet de nendo par an.
Aujourd’hui à la tête d’une agence de plus de 50 personnes à Tokyo, Oki Sato a su garder son âme d’enfant, et c’est probablement ce qui le différencie de tous ses confrères. Avec la nature comme source d’inspiration et l’épure japonaise comme ligne de conduite, le studio nendo propose des créations ludiques, poétiques et toujours caractérisées par une pointe d’humour. La collection de couverts Skeleton, la vaisselle Plank ou le désormais iconique Jelly Vase, on ne compte plus les ouvrages remarquables du collectif.



Des créations qui s’accompagnent de grandes expositions, comme lors de la Design Miami / Basel 2018, où d’ « Invisible Outlines », une rétrospective organisée au Grand Hornu en 2017. Plus récemment, celui qui a été élu designer de l’année à Maison & Objet 2014, a investi les incroyables volumes du Bon Marché Rive Gauche (7ème arrondissement) pour l’exposition « ame nochi hana », une série d’installations conçues autour du thème de la pluie. Une carte blanche onirique qui fait suite à celles données à Leandro Erlich (2018) et Joana Vasconcelos (2019).

Loin de rendre le tablier, Oki Sato est aujourd’hui en charge du design des intérieurs des nouveaux TGV qui seront inaugurés à l’occasion des JO 2024 de Paris. Un pas dans la création française qui annonce également la future ouverture d’une antienne parisienne du studio.

Un designer définitivement à part !

Pour en savoir plus, visitez le site du studio nendo

Zoé Térouinard



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox