frendeites

Architecture

Un futur campus éco-responsable et innovant à Ivry-sur-Seine pour L’ESIEA

Situé au cœur de la future Agrocité Gagarine-Truillot d’Ivry-sur-Seine, ce nouveau campus...

Le Goldene Rose : un kaléidoscope issu du passé par noa*

La ville médiévale de Dinkelsbühl est l'un des centres historiques les mieux préservés...

Une maternelle pas vraiment comme les autres par Architektura

Le projet consistait à concevoir une nouvelle école maternelle avec une orientation sportive...

Arts

Urbaines - Street Art : quelle place pour les femmes dans l’art urbain ?

La Galerie d’Art contemporain Le Comoedia commence l’année avec une exposition-vente entièrement...

Pierre-Paul Marchini joue avec l'abstraction pour faire jaillir la lumière

"Une œuvre d'art qui n'a pas commencé dans l'émotion n'est pas de l'art", écrivait le peintre Paul...

L’expo "Surréalisme au féminin" bientôt au Musée de Montmartre - Jardins Renoir

Le Musée de Montmartre propose une exposition qui explore les degrés et les différentes formes...

Design

Collaboration Delisle x Wilmotte : vision futuriste x savoir-faire d’exception

C’est dans le cadre de la réhabilitation de l’hôpital Richaud de la ville, construit au XVIIIe...

ovre.design® pour le relooking complet de l’hôtel Salus, à Jesolo, en Italie

À Jesolo, en Italie, l'hôtel Salus est un établissement familial, situé à proximité immédiate de...

Louis Ghost : déjà 20 ans pour la chaise emblématique signée Starck

Il y a 20 ans naissait la chaise Louis Ghost grâce aux visionnaires de Kartell qui ont alors...

Intérieur

Pierre Yovanovitch pour la scénographie du nouvel Opéra Rigoletto au Theater Basel en Suisse

C’est à Pierre Yovanovitch, invité par le metteur en scène Vincent Huguet, que l’on doit la...

Monbleu Père Lacheese par Mur.Mur Architecte

Après un restaurant-fromagerie aux abords des Grands Boulevards, après un petit comptoir de...

À Issy les Moulineaux, Bertina Minel Architecture pour le rez de jardin "Robespierre"

Ici, le défi consistait à aménager un plateau entièrement vide, constitué de cinq baies vitrées...

Abonnement Newsletters
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

 
 da304

C'est une drôle de bestiole qui accueille les clients de l'hôtel situé au 23, Passage Beslay, dans le 11e arrondissement de Paris. Au-dessus des portes coulissantes, une tête de girafe mécanique et lumineuse veille sur les visiteurs, et leur adresse, de temps en temps, un clin d'œil malicieux. Véritable mascotte, c'est à elle – et sa cousine installée dans le patio – que l'établissement doit son nom : Les Deux Girafes.

Inauguré en juillet dernier, l'hôtel est né de l'imagination de son directeur, Alexandre Rondepierre, de sa femme, de l'agence AR ARCHITECTURE et de plusieurs intervenants. « C'est une idée qui mûrit depuis longtemps. Quand l'entreprise de BTP appartenant à la famille de ma conjointe, a exprimé le souhait de diversifier son activité, nous avons fait part de notre projet », explique Alexandre Rondepierre. Le local, lui est trouvé assez facilement, car le maître d'ouvrage est aussi un habitant du quartier : aussi déniche-t-il sans peine cet ancien atelier de fabrication de mobilier, laissé à l'abandon depuis 1989. « Dès que nous avons découvert les lieux, nous avons très vite imaginé percer le cœur de l'édifice pour aménager un patio », raconte le propriétaire passionné. Désormais ouverte en son centre, la construction, sur trois étages répartis selon un plan carré, évoque un motel avec son lot de chambres accessibles depuis la cour.

À l'intérieur, les aménagements du bar, du restaurant, du lounge, des parties communes et des 32 chambres que compte l'hôtel sont le fruit d'une collaboration entre différents artistes et artisans aussi talentueux les uns que les autres. L'architecture, la décoration et le mobilier sur mesure sont signés AR ARCHITECTURE. Les sculptures lumineuses, parmi lesquelles l'ongulé installé dans le patio, sont réalisées par Anna Golicz-Cottet et Olivier Thomas du studio Anathomie. Les photographies dans les chambres sont le fruit du travail d'Edgard Avila. L'identité visuelle, distillée à travers les nombreuses illustrations de girafes disséminées un peu partout dans l'hôtel sont imaginées par l'artiste locale ARySQUE. La signalétique enfin, est l'œuvre du gérant Alexandre Rondepierre lui-même. De ce travail à plusieurs mains résulte un projet riche mais équilibré, lumineux mais chaleureux, sophistiqué mais ultra-élégant. Si les clients sont au rendez-vous, Alexandre Rondepierre aimerait, pourquoi pas, ouvrir une autre adresse. Et l'on a grand hâte de découvrir les autres espèces qui composent sa ménagerie.

Pour en savoir plus, visitez le site de l'Hôtel Les Deux Girafes

Photographies : Christophe Bielsa



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

MUUUZ Facebook likebox