frendeites
Communautés



JKA + FUGA : Villa Solaire

Jérémie Koempgen de l'agence d'architecture JKA et les designers Jérôme Aich et Magdalena Recordon de l'agence FUGA ont transformé cette ancienne ferme de Haute-Savoie en villa locative de standing. Situé à Morzine, dans le quartier historique du Pied de la Plagne, le bâtiment original construit en 1826 fait partie du patrimoine architectural de la ville.

Cette architecture de bois traditionnelle fait peau neuve et s'habille de lames d'épicéa. Derrière cette façade graphique et contemporaine, l'espace intérieur se déploie et le visiteur parcourt les lieux entre quatre blocs fonctionnels dans une géographie domestique et accueillante.

Sur ce projet, les architectes précisent:

"Un bardage uniforme enveloppe l’ensemble de la ferme. L’un des enjeux du projet réside à en conserver son aspect extérieur, tout en laissant filtrer la lumière au cœur du bâtiment. Un dispositif, qui utilise la technique traditionnelle de la découpe décorative des lattes de bois, est mis en œuvre sur l’ensemble de la façade sous forme d’ajourage du platelage. Le motif, contemporain et simple, s’accorde avec les moyens de découpe des lattes d’épicéa de l’artisan menuisier local. Cet ajourage rappelle les lattes disjointes de la ferme traditionnelle, permettant de ventiler autrefois les foins.Aujourd’hui, ces fentes amènent la lumière à l’intérieur du bâtiment. Les parties vitrées du projet, situées au nu intérieur de la façade, sont partiellement cachées par les couvre-joints. Elles ne sont pas perçues depuis l’extérieur et n’interfèrent pas l’uniformité du bardage.Tout au long de l’année, les façades sont balayées par les ombres projetées des pans de toitures et des bâtiments environnants. Le dessin de l’ajourage du bardage répond à ce parcours d’ombres : les zones recevant un cumul de soleil plus important sontd’autant plus ajourées, et donnent à lire la continuité des espaces communs de la maison.Ce concept d’emboîtement intérieur – extérieur, évoque un rythme de vie en symbiose avec son environnement et donne le nom de « villa solaire » au projet : une maison exposée sur quatre façades dont la perception évoque celle d’un cadran solaire.L’idée est de se déplacer dans cette maison entre quatre « blocs » stables comme des rochers, situés à chaque angle de la bâtisse. Ces ensembles autonomes constituent les suites avec leurs espaces de couchage et leurs servitudes.Entre ces quatre blocs, le reste du volume est occupé par une succession de planchers étagés sur différents niveaux dans la charpente. Ce continuum d’espaces généreux accueille les activités partagées par les habitants de la maison : faire la cuisine, partager un repas, regarder un film, discuter au salon, se réchauffer autour du feu ...Ces quatre blocs jalonnent la maison comme les montagnes jalonnent la vallée. En Haute Savoie, on fait instinctivement le rapprochement entre les fermes et les montagnes. Ici aussi, ce rapprochement symbolique est marqué : chaque « bloc » est identifié au relief lui faisant face, et la charpente est assimilée à un bois, dont les lignes de relief sont à rapprocher des plateaux de planchers.La charpente existante fait le charme de la ferme d’origine. Conserver la même perception de l’ensemble de la structure depuis l’intérieur fut l’un des principaux enjeux du projet. La restauration de la charpente à consisté en son redressement et le réassemblage de ses chevrons. L’ensemble du platelage de toiture a été conservé, après brossage et délignage.Espaces comprimés, espaces expansés.Afin de répondre aux besoins programme de location, tout en dégageant le volume de la nef, les fonctions « servantes » sont étroitement imbriquées, hors des espaces partagés. De forts contrastes d’échelles en découlent, entre l’espace de la chambre, introverti, et l’espace central ouvert, de la rencontre.Espaces gigognes, le complexe de l’escargot.Les espaces complexes et imbriqués des chambres, salles de bains et alcôves de couchage, libèrent donc une «nef centrale» unitaire, vertigineuse et lisible. Cette logique de complexification des espaces emboîtés est accompagnée d’une logique de traitement au niveau des détails et des matériaux."

Photographies: Jérôme Aich

Pour en savoir plus, visitez le site de l'agence JKA et celui de l'agence FUGA.

Publier votre commentaire

0

Commentaires (1)

  • Muy interesante remodelación de casa patrimonial. Proyecto bien hecho y ademas bonito y armonioso.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.muuuz.com

à propos

mon compte 

Version mobile