frendeites
Communautés

Événement : Jean Prouvé Nord-Sud

Aux confins de la ville de Marseille (8e) se cache une ancienne usine à plomb du XIXe siècle : la Friche de l'Escalette, un terrain racheté par le galeriste parisien Éric Touchaleaume en 2011, aujourd'hui ouvert au public pour sa troisième exposition estivale intitulée « Jean Prouvé Nord-Sud ». Place aux cabanons de ce fameux architete-ingénieur !

Après l'exposition « Utopie Plastic » en 2017 dédiée à l'habitat plastique, c'est au tour du logement métallique préfabriqué d'être mis en avant à la Friche de l'Escalette ! Disposées dans la cour centrale de la Friche, deux petites maisons de plain-pied réalisées par Jean Prouvé, d'origine radicalement différentes, se font face : l'une provient en effet de Lorraine, l'autre du Cameroun. Les voici donc réunies au sein d'un site patrimonial industriel remarquable : une ancienne usine à plomb taillée dans la pierre par des maçons italiens au milieu du XIXe siècle, abandonnée et devenue décharge informelle. Après son rachat en 2011 par le galeriste, notamment spécialisé dans l'œuvre de Jean Prouvé, et son nettoyage durant deux années, le vallon de 3 hectares est enfin prêt à accueillir des expositions.


Jusqu'au 2 septembre, l'antiquaire et propriétaire des lieux Éric Touchaleaume présente ainsi le Pavillon de Lorraine 6 x 9 et le Bungalow du Cameroun, deux modèles d'architecture légère de Jean Prouvé qu'il définit comme des « icônes par leur simplicité, leur solidité et leur pureté ».
Le Pavillon Lorraine 6 x 9 (1944-1945), haut de 2,90 mètres, a été commandé à la Libération par Raoul Dautry, ministre de la Reconstruction, afin de reloger les Lorrains sinistrés de la guerre. Aujourd'hui il n'en reste plus qu'une vingtaine sur les quelques centaines réalisés par l'architecte. Pour répondre à l'urgence que représente le relogement de milliers de sans-abris, notamment victimes des bombardements, l'architecte-ingénieur propose un volume de plain-pied préfabriqué, livré en kit, montable et démontable très rapidement. Le système constructif repose sur une structure en tôle d'acier pliée – principalement composée de deux portiques supportant une poutre faîtière métallique –, bardée de panneaux standardisés à double paroi en lattes de sapin. Un module de base prévu pour être complété par d'autres unités en fonction des besoins : salle de bain, toilettes, kitchenette et placard-penderie.

Le Bungalow du Cameroun (1958-1964), 3,61 mètres de hauteur, recourt pour sa part à une ossature mixte bois-acier, avec façade coulissante en aluminium. Ce choix s'explique par l'accessibilité géographique et financière de ce bois exotique en Afrique. Quatre poteaux tubulaires en tôle d'acier pliée, forment une trame permettant d'y adjoindre jusqu'à cinq modules. Ce qui fait la spécificité de ce bâtiment est sa façade constituée de deux panneaux latéraux rainurés, dans lesquels sont insérées sept grandes tôles ondulées horizontales, perforées en partie inférieure, ce qui assure un éclairage indirect et une ventilation naturelle.

Ces aménagements sont à découvrir durant l'été dans l'exposition « Jean Prouvé à vivre aujourd'hui », où un dispositif de réalité augmentée permet d'imaginer les espaces intérieurs de l'époque.

Exposition « Jean Prouvé Nord – Sud », Friche de l'Escalette, Marseille (8e), jusqu'au 2 septembre 2018

Pour en savoir plus, visitez le site de la Friche de l'Escalette

Photographies : Galerie 54

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.muuuz.com

à propos

mon compte 

Version mobile