frendeites
Communautés

StudioLada : Extension d'un EHPAD

Livrée en septembre dernier par le StudioLada, l'extension de l'EHPAD de Vaucouleurs, un volume en forme de corne d'abondance, évoque à sa simple vue calme et sérénité. Alors qui croirait qu'elle a représenté pour ses concepteurs un véritable casse-tête, lesquels étaient bien décidés à réaliser une façade en béton et pierre pour le plus grand confort des résidents.

« Pour que "nos vieux" prennent du bon temps, s'activent ensemble, dans un lieu différent. » C'est avec une affection un peu bourrue mais sincère que les architectes du collectif du StudioLada introduisent leur travail sur cette extension d'EHPAD livrée en septembre 2018 à Vaucouleurs, dans la Meuse (55). Implanté sur un terrain arboré en pente, le volume aux airs de trompette abrite un accueil de jour, un pôle d'activités et de soins adaptés (PASA), six chambres d'hébergement permanent ainsi que divers locaux et espaces techniques. Résolument ouvert sur l'extérieur grâce à une grande baie percée dans la façade nord-est, le projet est prolongé par une terrasse surplombant le paysage de ce côté-ci.

6814nomini

Parce que « les EHPAD ne sont pas des hôpitaux, que le temps des maisons de retraites plastifiées, aseptisées semble révolu, que nos anciens ont le sens des nobles matières », les architectes privilégient une construction tout de bois, si bien qu'à l'intérieur, la grande salle est couverte d'une charpente apparente sculpturale, tel un ciel ligneux veillant sur les résidents. Pourtant, malgré les apparences, toute la complexité du projet est ailleurs : dehors. Car la façade est habillée de pierre. Or, comme ils le précisent eux-mêmes, « a priori, l'on ne fixe pas de la pierre rigide sur un support bois qui bouge, qui se dilate ». Alors, main dans la main avec les ingénieurs et l'entreprise, les membres du StudioLada réalisent calculs et dessins techniques à tour de bras, dans le but de répondre à une multitude de questions : à quel point le bois peut-il se dilater, notamment en fonction du climat ? Quel mode de fixation et quels joints privilégier ? Comment vieillira l'enveloppe ? Comment l'entretenir ? Quel dispositif proposer pour pouvoir remplacer, au besoin, certaines plaques minérales ? Finalement, la solution apparaît : « il suffit d'assumer le mode d'attache », expliquent les concepteurs. Concrètement, la pierre est insérée entre des tasseaux de bois vissés à la structure, lesquels font office de pattes de fixation. En bas de chaque module, des goupilles en inox retiennent les tablettes (¾ de pierre de Meuse, ¼ provenant de Bourgogne), si bien que le système fonctionne aussi simplement qu'un jeu de Puissance 4. Grâce à cette trouvaille, le collectif du StudioLada sait « désormais habiller les bâtiments bois avec des plaques minérales, moitié moins cher que les systèmes de pierres agrafées sur support béton ». Pour le plus grand confort de "nos vieux"...

Pour en savoir plus, visitez le site de StudioLada

Photographies : Ludmilla Cerveny

¾ 

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.muuuz.com

à propos

mon compte 

Version mobile