Barozzi Veiga : MCBA – Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Alors qu’il occupait jusqu’alors le Palais de Rumine, le MCBA – Musée Cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (Suisse) bénéficie désormais de son propre bâtiment, un monolithe aux accents brutalistes signé Barozzi-Veiga. Installé en centre-ville, l’ensemble vise à donner naissance à un nouveau quartier des arts : Plateforme 10, qui devra rassembler à terme le MCBA, le Musée de Design et d’Arts appliqués (MUDAC) et le musée de l’Élysée, un établissement dédié à la photographie. Tout un programme !

Déployé sur environ deux hectares proches de la gare centrale de Lausanne, le nouveau quartier des musées s’inscrit sur un site comprenant des bâtiments industriels ainsi qu’une ancienne gare, au nord de laquelle la ville se prolonge en hauteur. Une rupture spatiale et d’usage ayant toujours scindé cette partie de la commune en deux. Pour remédier à cela, le cabinet Barozzi Veiga imagine, en plus de son projet de musée, un ensemble de rampes afin de reconnecter ces deux espaces.

7382nomini

Car pour le MUDAC, pas question pour l’agence de se focaliser uniquement sur l’enveloppe architecturale. C’est un véritable travail d’urbaniste qui a été mis en place, permettant d’offrir un nouveau visage à ce quartier de Lausanne. Les différentes institutions culturelles prendront alors place sur le plan rectangulaire de l’ancienne gare, et le MCBA – plus grande proposition muséale des trois programmes – s’inscrit en parallèle des voies ferrées, évoquant le passé industriel du site dans lequel il s’insère grâce à sa silhouette brute et rigoureuse.

Le projet est en effet défini par une structure monolithique en béton, dynamisée en façade nord par la présence de brise-soleils pleine hauteur réalisés en briques. Un bâtiment quasi-hermétique qui permet aux collections d’être protégées.
Le rez-de-chaussée est pensé comme le prolongement de son esplanade et accueille ainsi tout naturellement les programmes communs, de la librairie au café en passant par les auditoriums. Pour organiser les espaces et les circulations, les architectes misent sur un arc sculpté structurant le programme, menant aux niveaux supérieurs et délimitant les expositions temporaires de la collection permanente.

La première étape d’un projet d’envergure.

Pour en savoir plus, visitez le site de Barozzi Veiga

Photographies : Simon Menges

Zoé Térouinard