À Budapest, le  nouveau musée s’installe dans un bâtiment plusieurs fois primé, qui fait partie du Projet Liget Budapest axé sur le développement urbain et culturel d'Europe. Les lignes dynamiques et simples du bâtiment s'harmonisent avec l'environnement du parc et communiquent avec la zone urbaine environnante. Le parc de la ville, Városliget, est un lieu familier pour le musée d'ethnographie : sa collection y a été présentée pour la première fois lors de l'exposition du millénaire de 1896.

La collection du musée - comprenant aujourd'hui 250 000 objets provenant du bassin des Carpates et de tous les coins du monde -  a été hébergée dans différents lieux depuis sa création en 1872. 

Avec ce projet emblématique pour la ville, NAPUR Architect et son chef de file, Marcel Ferencz, ont séduit un jury international grâce à une conception dynamique mais simple, respectant le cadre environnant. Les lignes légèrement incurvées permettent au bâtiment de fonctionner comme une porte d'entrée et un passage reliant la ville et le parc. 60 % de la structure se trouve sous le niveau du sol et, grâce au toit paysager et à la transparence des sections au-dessus du sol, le nouveau musée s'adapte à son environnement, y compris dans son échelle. Le toit recouvert de gazon sera, de son côté, un espace public et agréable.

Mais la marque de fabrique spectaculaire de l’ouvrage reste indéniablement son mur-rideau en verre entourant le jardin du toit qui n’est pas sans rappeler deux collines entrelacées. Sa trame en grille métallique, basée sur des motifs ethnographiques sélectionnés dans les collections hongroises et internationales du musée, ajoute au caractère à la structure. Ici, les “pixels” ont été insérés dans une grille en aluminium découpée au laser par un robot… 

Déjà, le musée d'ethnographie est reconnu comme l'un des bâtiments contemporains les plus intéressants du pays : il a été élu meilleur projet Mega Futura d'Europe lors des MIPIM Awards 2017, et a remporté le titre très disputé de meilleure architecture du monde lors des International Property Awards 2018.

Les espaces du nouveau lieu reflètent les fondements des musées du 21e siècle : dialogue social, fonctionnement communautaire, participation, accessibilité, diversité, polyphonie, inclusion, transparence, durabilité et expérimentalisme. Il offre également une présentation visuellement attrayante et diversifiée du patrimoine matériel et spirituel de l'humanité, ainsi que de la collection comprenant du matériel hongrois et international.

 

Visuels © : Incze László, Palkó György



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
CouvBookSITE 

d'architectures en kiosque

DAJUILLETAOUT2024SITE

 

Coup de coeur !