frendeites

Qu'ils œuvrent en centre-ville, dans un musée ou dans les ruines perdues d'une île grecque, Thomas Granseuer et Tomislav Topic, aka Quintessenz réveillent par leurs installations l'espace public comme les paysages les plus bucoliques. Retour sur le travail de ces deux artistes basés à Berlin, à travers leur dernière réalisation : Kagkatikas Secret.

Organisés depuis 2012 par le World Architecture Festival en partenariat avec le spécialiste de la façade Sto, les Architectural Photography Awards récompensent chaque année les plus beaux clichés d'architecture. Et les noms des finalistes de l'édition 2018 viennent de tomber...

Il y a deux semaines se tenait à Las Vegas (Etats-Unis) Life is Beautiful, un festival à la fois musical, culinaire et artistique. L'occasion pour le street artist portugais Bordalo II d'affoler les réseaux sociaux avec à son œuvre Wild wild waste, un zoo installé dans un motel abandonné et dont la ménagerie n'est constituée ni d'écailles, ni de boules de poils... mais de déchets.

Avec cette série de clichés commandée par la Fondation espagnole d'art ICO, le photographe madrilène Luis Asín fait revivre les constructions de l'architecte Joaquín Vaquero Palacios : des centrales électriques représentatives de leur époque, les Fifties, et d'où pourrait surgir à tout moment Sean Connery dans le costume de l'agent 007.

À l'est de Paris, le Château de Rentilly (77), tout d'inox et miroir revêtu, accueille jusqu'au 10 février 2019 l'exposition « L ». Pour « L » ? Tout simplement parce que le nom des artistes présentés commence par cette lettre ! Un choix littéral qui a le mérite de permettre la présentation d'œuvres du frac île-de-france pas ou peu montrées au public, et surtout jamais ensemble.

Jusqu'au 14 octobre, découvrez l'événement Passages Insolites à Québec (Canada). Un parcours déambulatoire dans l'espace public composé de neuf œuvres d'art, tout aussi éphémères que singulières. Tantôt ludiques, tantôt introspectifs, ces travaux sont disposés au cœur d'architectures historiques pour offrir une relecture actuelle des espaces urbains qu'ils habitent.

Alors que le festival artistique Burning Man se termine, retour sur l'une des propositions qui, même si elle n'a pas été réalisée, a beaucoup fait parler d'elle cette année : The blanket, de l'architecte Russe Alexander Shtanuk. Une gigantesque canopée ondoyante constituée de 3 350 couvertures de survie. Une installation hors limite, à l'image de l'événement.

Dans sa série (Non) Gravità, l'artiste numérique italien Massimo Colonna nous transporte dans un univers où la 3D ne fait pas que représenter le réel mais le dépasse, joue avec lui, autant qu'il joue avec les lois de la pesanteur.

Après avoir fait retomber en enfance les visiteurs du Musée des Arts Décoratifs de Paris (1er) l'an passé avec une piscine à balles géante, le studio de design new-yorkais Snarkitecture récidive. Il voit même cette fois encore plus grand, avec la création d'une aire de jeux à Hong-Kong remplie de plusieurs centaines d'immenses boules en plastique.

En quelques années, Instagram, application mobile destinée au relais de photos, est devenue un lieu de création à part entière. Des artistes se sont alors mis à créer des œuvres spécifiquement pour ce support 2.0 au format carré, à l'image du Sud-Africain Alexis Christodoulou et de sa série d'images 3D « Imagined Architectural Spaces ».
Afficher plus
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Les plus lus

1

ITAR Architectures : Complexe locatif social

2

Atelier Fade Boulade : Bureaux E.S. QUALITE

3

USM : Des meubles modulables et colorés