frendeites
Communautés



Banksy : Gross Domestic Product

Lorsque l'on entend le nom de Banksy, nul ne sait ce qui va suivre. Installations urbaines, conception d'hôtel ou de parcs d'attraction, aucun médium ne lui résiste. S'ajoute aujourd'hui à cette liste l'ouverture d'une drôle de boutique à Londres (Royaume-Uni) baptisée « Gross Domestic Product » et regroupant des œuvres phares de l'artiste à la manière de produits dérivés. Alors, coup de pub ou expo ?

C'est soit la pire, soit la meilleure raison de faire une exposition. Alors qu'un vendeur de cartes de vœux tente de prendre possession du nom de Banksy pour écouler de fausses marchandises, l'artiste (supposé) britannique décide de prendre son usurpateur à son propre jeu et d'ouvrir sa propre enseigne, à mi-chemin entre boutique de souvenirs et exposition contemporaine kitsch. « Je pense qu'ils [la société de carte de vœux] misent sur l'idée que je ne me présenterai pas devant un tribunal pour me défendre » confie l'artiste. Mais c'était sans compter sur son sens inné du retournement de situation. Car, dans ce genre de litige, il suffit au titulaire de la marque de... l'utiliser pour vendre !

7198nomini

Ni une, ni deux, Banksy investit un ancien magasin de tapis du quartier de Croydon (Londres) et le transforme en pop-store d'un nouveau genre. Y sont présentées certaines de ses œuvres iconiques comme le Lanceur de fleurs – ici encadré et présenté sous la forme d'un triptyque – ou son gilet pare-balle décoré du drapeau anglais, mais également des objets inédits comme des paillassons cousus à la main par des femmes détenues dans des camps en Grèce, des disco-ball fabriquées à partir de casques anti-émeutes ou encore un tapis reprenant l'image de la marque de céréales Frostie's. Aussi taquines que politiques, ces œuvres sont disponibles à la vente sur internet, à partir de 10 livres, deux semaines après la fermeture du magasin. Une partie des fonds récoltés servira à fournir un nouveau canot de sauvetage aux migrants, remplaçant ainsi celui confisqué par les autorités italiennes, quand le bénéfice des tapis tissés reviendra de droit à leurs créatrices.

On avait jamais vu de problèmes juridiques se régler avec autant de prestance !

Pour en savoir plus, visite le site de Banksy

Photographies : Banksy

Zoé Térouinard

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.muuuz.com

à propos

mon compte 

Version mobile