frendeites

Coincé entre trois immeubles du 9e arrondissement de Paris, le Playground Pigalle Duperré s'offre un lifting. Aux commandes de ce projet vitaminé : le fan de basket, et créateur de la marque de prêt-à-porter Pigalle, Stéphane Ashpool, qui y organise chaque année un tournoi et su convaincre la mairie du bienfondé de la conservation de cette dent creuse.

Le terrain, aux dimensions non réglementaires, était menacé de fermeture il y a quelques années, jusqu'à une première intervention picturale d'Ill Studio et de Pigalle en 2015, avec le soutien de la mairie d'arrondissement. La parcelle biscornue, tout en longueur, de biais et enchâssée entre trois pignons, ne correspond en effet pas vraiment aux canons du genre...

C'est à l'occasion de la Fashion Week de Paris de fin septembre dernier, et avec le soutien de Nike, que l'agence de design et la marque de vêtements décident de collaborer à nouveau. Pour ce second remodelage, ils choisissent un habillage mêlant rose vif, bleu et orange. Ces tonalités sont omniprésentes, que ce soit sur la grille séparant l'aire de jeu de la rue, l'escalier bicolore menant à une mystérieuse porte latérale, le parterre, les murs ou même les paniers aux panneaux en plexiglas teinté. Au sol, les limites ont été stylisées et simplifiées. Ainsi, la raquette – zone qui délimite la distance de tir au basket –, n'est que suggérée par quelques traits. Les contours blancs asymétriques de la surface apportent quant à eux de la sobriété dans une farandole de couleurs.

Un graphisme renouvelé qui a permis de sauver un espace de jeu plutôt rare dans la capitale.

Pour en savoir plus, visitez le site de Pigalle Basketball

Photographies :
1, 3, 4, 6 et 9)  Alex Penfornis
2, 5, 7 et 8) Sebastien Michelini

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

Affichage contextuel MAGAZINE