frendeites
Communautés

Événement : Design Parade Hyères 2018

À tous les amoureux de design : rendez-vous jusqu'au 30 septembre à la Villa Noailles de Hyères (83), demeure moderniste s'il en est, aujourd'hui devenue un centre d'art. Dans ce lieu situé depuis ses origines à l'avant-garde de l'art par ses commanditaires et mécènes Charles et Marie-Laure de Noailles, venez découvrir le festival de la Design Parade 2018. Une ode à la discipline et un hommage aux passionnés d'art qu'étaient les Noailles.

Et dire que la Villa Noailles, édifiée entre 1924 et 1934 par l'architecte Robert Mallet-Stevens, n'était plus qu'une ruine lorsque, à la fin des années 1980, cette belle endormie de 1 800 mètres carrés retrouve enfin sa splendeur passée grâce à de longs travaux de restauration. La vaste demeure, entre-temps classée au Monument historique, devient alors un centre d'art et une résidence d'artistes.
Entre ces murs blancs avec une vue à couper le souffle sur la Méditerranée, des personnalités telles que Jean Cocteau, André Gide, Pablo Picasso, Salvador Dalí, Luis Buñuel se sont ainsi succédées. L'on imagine alors aisément l'animation qui régnait en ces lieux. Un joyeux bordel et une effervescence créatrice qui semblent encore vibrer dans ces vastes pièces fonctionnalistes et à l'orée de ses jardins cubistes. Un terrain de jeu rêvé pour ces hôtes de choix et les propriétaires de la demeure, le Vicomte de Noailles et sa femme Marie-Laure, riche héritière du cru. Mais voilà, la séparation du couple, suivie du décès de l'iconique maîtresse des lieux en 1970, signent la fin de plusieurs décennies d'émulation intellectuelle et artistique, aux allures de happenings longue durée.

Heureusement, grâce au rachat de la maison par la Municipalité et à l'investissement de passionnés, la ruine retrouve son vaste d'antan et son âme d'enfant. Dans la lignée instaurée par les Noailles : place à la jeune création, donc ! Elle accueille ainsi le Festival international des arts et de la mode à partir de 1986, puis un prix photo à partir de 1997, et enfin la Design Parade en 2006, sous la houlette et l'œil rieur de l'enfant du pays : Jean-Pierre Blanc, directeur de l'institution.

Fidèle à son histoire et à sa réputation de dénicheur de talents, cet édifice-paquebot a accueilli du 28 juin au 1 juillet pour sa 13e année consécutive, la Design Parade, festival international de design dirigé par Jean-Pierre Blanc et présidé par Pascale Mussard – fondatrice de Petit h, atelier-laboratoire de la marque Hermès. Quatre jours durant lesquels le public et un jury d'experts emmené par le designer Philippe Malouin, ont pu prendre le pouls de la création de demain.

6686nomini
.

Parmi les dix designers présélectionnés sur dossier, celui-ci a eu la tâche ardue d'élire un Grand prix et de décerner une mention spéciale, accompagnés de dotations émanant des partenaires de l'événement. La première récompense revient à la Portugaise Sara de Campos (1989), avec l'ergonomique Uva – « raisin » en portugais –, un panier fonctionnel dédié à la récolte des grappes, inspiré de ses racines familiales viticoles ; la seconde salue une démarche toute autre, anthropologique cette fois, celle des designers américains Alex Sizemore (1995) et Hank Beyer (1994), partis durant une année à la découverte de savoir-faire locaux aux États-Unis. Les deux compères sont en effet revenus de ce périple initiatique avec un constat tout à fait différent de celui escompté : l'uniformisation des produits de masse. Une douche froide qu'ils racontent avec humour dans leur série For the rest of us, détournant l'objet qui ,selon eux, est la représentation archétypale de la mondialisation : l'ordinateur, parodié ici en cire, terre ou encore charbon. Un truchement qui nous rappelle, à nous consommateurs, que le produit n'a aujourd'hui plus rien de naturel.

La distinction du public revient quant à elle aux jeunes Camille Viallet (1992) et Théo Leclercq (1991) qui interrogent la place du meuble dans l'espace public dans leur projet nommé La Cité. Une terminologie qui fait écho au sens premier du terme, celui de communauté, et qui réunit sous cette bannière des croquis de mobilier urbain et un prototype de banc à l'échelle 1:1 nommé Exèdre – une référence aux salles antiques semi-circulaires dotées de sièges.

La revue hollandaise Frame a pour sa part auréolé la collection Bone du Canadien Loïc Bard de sa mention spéciale « Eye on talents » – par ailleurs coup de cœur de la rédaction de Muuuz. Un ensemble sensuel tout en rondeurs, composé de bancs, chaises et tabourets en érable blanchi ou brûlé par les soins de l'ébéniste devenu designer, d'où aucune aspérité ne point.

L'occasion également d'exposer d'anciennes jeunes pousses repérées lors de précédentes éditions de la Design Parade, notamment le travail de Philippe Malouin (1980), au travers d'une rétrospective exposée dans l'ancienne piscine de la Villa revenant sur ses 10 ans de carrière. Les spectateurs auront également le plaisir de découvrir la synthèse de la résidence d'artistes de Carolien Niebling, Grand Prix de l'édition 2017, à la manufacture de Sèvres (92) et au Cirva (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques), par le biais d'un hommage aux plantes aquatiques prenant la forme de plats et de vases.
Au premier niveau de cette maison d'anthologie : zoom sur le travail d'un autre vainqueur, Arthur Hoffner, et ses fontaines iconoclastes issues d'assemblages de matériaux que la bienséance nous empêcherait presque d'imaginer ensemble, et pourtant ! Ses objets sont si réussis que la Villa vient de faire l'acquisition de l'une de ses pièces mêlant bois, marbre, PVC et corde, qui trône dorénavant dans l'une des cours de la demeure. En somme, un retour... aux sources, pour cet ancien Prix du public et de la Ville de Hyères.

Treize ans après sa fondation, la Villa Noailles assoie donc plus que jamais sa réputation de dénicheuse de talents. Il nous tarde déjà de venir y chiner les découvertes de la prochaine édition !

Design Parade, Villa Noailles, Hyères (83), jusqu'au 30 septembre 2018

Pour en savoir plus, visitez le site de la Design Parade Hyères

Photographies :
01) Membres du jury de la Design Parade Hyères 2018 (Philippe Malouin, Erwan Bouroullec, Felix Burrichter, Alexandra Cunningham Cameron, Maria-Cristina Didero, Marianne Goebl, Paul Johnson, Matylda Krzykowski, Livia Lauber et Carolien Niebling) - photo JPPM by Luc Bertrand
02) La Cité, Camille Viallet & Theo Leclercq - photo JPPM by Luc Bertrand
03) Les 10 designers présélectionnés aux concours de la Design Parade Hyères 2018 (Loïc Bard, Anaïs Borie, Tom Chung, Marie Cornil, Sara de Campos, Julien Manaira Alex Sizemore
& Hank Beyer, Camille Viallet & Théo Leclercq et Alexandre Willaume) - photo JPPM by Luc Bertrand
04) Grand Prix Design Parade Hyeres : Uva, Sara de Campos - photo JPPM by Luc Bertrand
05) Portrait Sara de Campos - photo JPPM by Emile Kirsch
06) Grand Prix Design Parade Hyeres : Uva, Sara de Campos - photo JPPM by Luc Bertrand
07) Mention spéciale du jury : For the rest of us, Alex Sizemore & Hank Beyer
08) Portrait Alex Sizemore & Hank Beyer - photo JPPM by Emile Kirsch
09) Mention spéciale du jury : For the rest of us, Alex Sizemore & Hank Beyer - photo JPPM by Luc Bertrand
10) Prix du public Design Parade Hyères : La Cité, Camille Viallet & Théo Leclercq
11) Portrait Camille Viallet et Theo Leclercq - photo JPPM by Emile Kirsch
12) Prix du public Design Parade Hyères : La Cité, Camille Viallet & Théo Leclercq - photo JPPM by Luc Bertrand
13) Prix du public Design Parade Hyères : Exèdre, Camille Viallet & Théo Leclercq - photo JPPM by Luc Bertrand
14) Mention « Eyes on talents x Frame » Design Parade Hyères : Barn, Loic Bard
15) Portrait Loic BARD - photo JPPM by Emile Kirsch
16) Mention « Eyes on talents x Frame » Design Parade Hyères : Barn, Loic Bard - photo JPPM by Luc Bertrand
17) Rétrospective, Philippe Malouin, photo Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018
18) Rétrospective, Philippe Malouin, photo Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018
19) La beauté des plantes aquatiques, Carolien Niebling, photo Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018
20) Le cours de l'eau, Arthur Hoffner, photo Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018

Publier votre commentaire

0
  • Aucun commentaire sur cet article.

ADC Awards

ADC-Awards-2017 logo-250-01
Les réalisations architecturales les plus remarquables élues par la communauté professionnelle

>> En savoir plus

 

MIAW

logo miaw blanc ok

Un Prix international décerné aux meilleurs produits par les architectes et les professionnels de l'agencement

>> En savoir plus

 

CONTACTEZ-NOUS !

5, rue Saulnier - 75009 PARIS

T : +(33) 1 42 61 61 81

F : +(33) 1 42 61 61 82

[email protected]

www.muuuz.com

à propos

mon compte 

Version mobile