Dossier : La tendance du papier peint rétro

« Faire du neuf avec du vieux », le nouveau mantra des architectes d’intérieur ? Mobilier chiné, rééditions de grands noms du design des années 1950, et grand retour du papier peint, difficile de savoir si les intérieurs branchés ne sont en fait pas ceux de nos grands parents. Pionnière de cette tendance, la marque allemande Papier peint des années 70 réinterprète les motifs typiques des années 1970 pour les intégrer à des intérieurs contemporains. Zoom sur des décors muraux qui ne font pas tapisserie !

Les épures scandinaves et nippones semblent peu à peu faire place à l’opulence des années 1970 et 1980. Couleurs vives, motifs répétitifs et presque hypnotiques, et surtout identité marquée annoncent la fin des intérieures pales et monochromes visibles ces dernières années. Un retour à l’imprimé qui signifie également une volonté de personnaliser son intérieur, en opposition aux tendances zen qui ont trop longtemps investis les pages des magazines déco.
Si Pantone nous annonce un Classic Blue des plus fades comme couleur de l’année, c’est vers le graphisme des papiers peints colorés que nous préférons nous tourner. Qu’ils soient tropicaux et poétiques chez Tenue De Ville ou graphiques à l’image de « Fragment », collection d’Eno Studio et Numéro 111 lauréate des MIAW 2019, le papier peint se réinvite chez nous, pour notre plus grand plaisir. L’occasion pour la rédaction de Muuuz de se pencher sur la marque allemande Papier peint des années 70, littéralement « tapisserie des années 1970 », dont les motifs nostalgiques sauront séduire à coup sûr les amateurs de vintage !

L’histoire débute en 2003 lorsque le futur fondateur de Papier peint des années 70 décide de refaire la décoration de son appartement. À la recherche d’un papier peint d’inspiration seventies, il s’est tourné vers des stocks invendus d’un ancien détaillant, qu’il a ensuite vendu aux enchères sur internet. S’en suit alors une révélation : il n’est donc pas le seul à rechercher ces motifs si particuliers, propres aux revêtements muraux des années 1970. Cependant, revendre des papiers peints d’époque comporte son lot de problème : moisissure, adhésifs désuets et réapprovisionnement compliqué, des contraintes qui le poussent à faire appel à des designers contemporains pour recréer ces imprimés des versions actualisées. C’est la naissance de la marque Papier peint des années 70.

Faisant appel à une cinquantaine de créateurs, allant de l’artiste émergent comme Lisa Bengtsson ou Dupenny à de grosses maisons de couture comme Versace ou Le Monde Sauvage, la marque propose une sélection de qualité alliant inspirations rétro et motifs contemporains. À la manière d’une petite boutique de créateur, la production est limitée afin de ne proposer au client que la crème de la crème, celle qui collera à la fois à la tendance et à la personnalité de son futur propriétaire. Mais attention, cela ne veut pas nécessairement dire délais de livraison interminables, bien au contraire ! La société met un point d’honneur à stocker ses produits, promettant ainsi un délai de livraison de 1 à 2 jours ouvrés à compter de la réception. Ainsi, que l’on ait un besoin urgent de revêtement pour un shooting ou que l’on soit simplement un décorateur impatient, Papier peint des années 70 nous assure de recevoir rapidement notre fresque.

Dans un monde où nous nous se questionnons sur les modes de consommation excessifs et la dégradation matérielle de nos biens, il est essentiel pour les marques de décoration de se positionner. Dans le but de s’inscrire dans une démarche environnementale, Papier peint des années 70 a mis en place le Versuso Lino, un papier peint pouvant entièrement être composté. Alors que la plupart des revêtements muraux ne peuvent être recyclés en raison de leurs composants et de leurs procédés de fabrication, il était important pour les dirigeants de l’entreprise de réfléchir à un produit biodégradable qui fasse rimer éthique et esthétique. Entièrement conçu avec des matériaux durables et naturels comme le lin et garanti sans colorant, le Versuso Lino met l’accent sur l’économie de ressources et la durabilité, étant lui-même des plus robustes. Cependant, malgré un style intemporel, il sera potentiellement retiré par ses propriétaires un jour. Vous pourrez alors le jeter dans un tas de compost sans hésiter, où il se désagrégera et retournera à la terre sans lui faire aucun mal.

Papier peint des années 70, une marque qui allie vintage, contemporain et conscience écologique. De quoi la retrouver rapidement sur nos murs !

Photographies : Papier peint des années 70

Zoé Térouinard