Événement : Dan Flavin à la galerie David Zwirner

Quelques mois après l’inauguration de sa première antenne parisienne (3ème arrondissement), la galerie new-yorkaise David Zwirner rend hommage au plasticien américain Dan Flavin. Pour sa deuxième exposition, l’espace du Marais dévoile dix installations lumineuses qui ont forgé la renommée internationale de cette figure majeure du minimalisme.

Connu pour ses oeuvres sculpturales composées de luminaires tubulaires fluorescents et colorés, Dan Flavin est un plasticien contemporain affilié à l’art minimaliste américain. De 1963, année durant laquelle il réalise la célèbre Diagonal of May 25, 1963 (to Constantin Brancusi), jusqu'à sa mort en 1996, Dan Flavin développe un vocabulaire artistique singulier à partir de néons fluorescents achetés en magasin. Jouant sur la luminosité des lampes industrielles utilisées, l’artiste, à qui l’on doit notamment l’intérieur contemporain de l’église milanaise Santa Maria Annunciata (Italie), construit des « situations », lumineuses et colorées, tantôt empreintes de transcendance, tantôt référencées, qui résonnent toujours avec les architectures dans lesquelles elles sont insérées.

7288nomini

Après une rétrospective d’ampleur au Musée d’Art Moderne (16ème arrondissement) en 2006, David Zwirner organise la deuxième exposition monographique consacrée à Dan Flavin dans la capitale française. Des lampes circulaires, des néons assemblés, des compositions lumineuses accrochées au mur, des cadres fluorescents... la galerie expose dix oeuvres maîtresses, réalisées entre 1964 et 1987, qui attestent de la richesse de son oeuvre.

Bien consciente du caractère spatial des installations lumineuses de Dan Flavin, la galerie explore la logique de chaque oeuvre, son raisonnement d’ensemble et la manière dont elle peut interagir avec son environnement. Une dimension particulièrement visible dans l'accrochage de la série Untitled (for Frederika and Ian) 1–4 (1987), un ensemble de quatre œuvres quasi similaires, toutes orientées en diagonale, mais dont les teintes et les intensités varient. Jusqu’au 20 février 2020, l’exposition met ainsi l’accent sur ce qui se joue entre espace, oeuvre et spectateur dans l’oeuvre de Dan Flavin.

Pour en savoir plus, visitez le site de David Zwirner

Photographies : Cathy Carver, courtesy Dia Art Foundation, New York © 2019 Stephen Flavin / Artists Rights Society (ARS), New York Courtesy David Zwirner

Léa Pagnier