Urbanmobs, cartographie mobile des villes

En collaboration avec la société Fabernovel, l'opérateur téléphonique Orange a developpé "Urbanmobs", projet proposant la représentation visuelle de l'activité des téléphones mobiles sur le territoire. Une autre manière de comprendre la ville et les flux qui la parcourent.

Récemment présentée au public lors de l'exposition "Dans la nuit, des images" au Grand Palais, "Urban Mobs" propose ainsi une "cartographie des émotions populaires".

Basé sur la récupération et le traitement des données relatives à l'activité et à la position des téléphones mobiles (appels mais aussi SMS, transferts, roaming, etc.), ce projet nous offre, sous forme de représentations dynamiques, autant de cartographies de l'activité des populations urbaines.



En creux, "Urbanmobs" pourrait donc esquisser un nouvel outil d'analyse, un moyen de comprendre les flux et les concentrations pour ceux qui aménagent le territoire et font la ville, les architectes, les urbanistes, les designers mais aussi les annonceurs.

Cette étude a été réalisée sur 6 villes européennes, lors de grands événements populaires: la Fête de la Musique en France, la Nuit de la Saint-Jean en Pologne ou un match de football en Espagne ou en Roumanie.

Découvrez ci-dessous quelques exemples en vidéo:

Cartographie de l'activité des téléphones mobiles dans le métro parisien:



Cartographie de l'activité des téléphones mobiles des touristes dans Paris:



Cartographie des transferts d'appel sur téléphones mobiles dans Paris:



D'autres visualisations sont également disponibles pour Paris, mais aussi pour Barcelone, Madrid, Cracovie, Varsovie et Bucarest. Pour les découvrir, c'est ici.

Et pour en savoir plus sur Urbanmobs, c'est ici et .

Dans le même esprit, l’artiste londonien Christian Nold mesure scientifiquement les émotions des citadins selon leur position géographique dans la ville. De ses études, il tire un représentation graphique émotionnelle du territoire et esquisse un nouvel outil d’analyse et d’aide à la conception urbaine. Pour en savoir plus, découvrez notre article "Pour une cartographie émotionnelle des villes".

Source: Fabernovel