frendeites

À l’occasion de la cinquième édition du Festival des cabanes aux sources du Lac d'Annecy (74), les architectes Alice Cecchini et Roman Joliy, les fondateurs d’Atelier POEM, ont réalisé la chapelle des larmes. Aperçu d’un lieu spirituel original.

Installée dans une clairière en plein cœur de la montagne à Saint-Ferréol en Haute-Savoie, la chapelle des larmes d’Atelier POEM est un petit pavillon en bois de 10 mètres carrés. Cette cabane tout de bois vêtue est une « chapelle laïque », autrement dit un abri propice à la réflexion et à la méditation.

Construite par les architectes en collaboration avec des locaux bénévoles, la chapelle des larmes témoigne d’une admirable économie de moyens. Il s’agit d’un parallélépipède haut et étroit, une structure en bois taillée longitudinalement en son centre. Cette faille de 20 centimètres traverse le toit mais joint les deux ouvertures. Celles-ci font office de porte d’entrée et de fenêtre. Les façades latérales, parallèles au ruisseau, sont aveugles et rythmées par une alternance de tasseaux de bois.

L’extérieur de la cabane traité selon la technique japonaise du bois brûlé, « shou sugi ban » ou « yakisugi », contraste avec les teintes claires du bois naturel de l’intérieur. Lors du concours, la cabane d’Atelier POEM s’est démarquée par sa simplicité formelle et son usage du bois.

La chapelle des larmes invite les visiteurs à faire l’expérience sensible du lieu et de la nature environnante.

Pour en savoir plus, visitez le site d’Atelier POEM

Visuels : ©David Foessel

La rédaction



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Coup de coeur !