A Saint-Marcel-De-Félines, dans la Loire, l'agence d'architecture lyonnaise Architecture et Bois et l'architecte Jean Juline Laferrière ont réalisé cette maison de bois dans une zone naturelle et agricole.

S'élevant sur deux niveaux, la construction ouvre sa volumétrie simple sur la nature environnante. Le rez de chaussée accueille une pièce à vivre avec salon, salle à manger, cuisine et bureau ainsi qu'un cellier. L'étage est lui occupé par une suite avec salle de bain, dressing et un WC indépendant.

La construction se compose d'une charpente traditionnelle, de panneaux à ossature bois, de planchers mixtes bois-acier et d'une toiture végétalisée. Sa façade est revêtue de lames de pin douglas massif et son intérieur s'habille de panneaux et de lames de bois.

Sur ce projet, l'agence Architecture et Bois précise:

"Le choix du terrain s'est fait de façon évidente. Une surface importante de près de 2ha située en partie en zone agricole sur laquelle prend place une ruine qui sera ultérieurement réhabilitée et reliée à la maison neuve. Cette localisation offre un mode de vie tourné vers la nature. La construction bois est choisie et mise en valeur pour ses qualités intrinsèques et d'intégration à l'environnement ainsi que pour l'expressivité architecturale qu'elle permet.

Cette maison comprend: au rez de chaussée une pièce à vivre et un cellier ; à l'étage une chambre et les sanitaires. La pièce à vivre regroupe plusieurs espaces: salon - salle à manger - cuisine - bureau (poutre LC posée à plat sur plus de 7ml). L'étage est composé d'un wc indépendant et d'un espace "suite" regroupant salle de bains et dressing intégrés à la chambre.

L'intervention architecturale a été guidée par la volonté de créer une architecture expressive, étonnante, originale tout en respectant le site et l'échelle réduite de la construction. Pour y parvenir, les détails ont été traités pour offrir une lecture simple et épurée des volumes, et l'emploi du Douglas naturel a été décidé comme matériau unique pour l'extérieur.

Le volume de l'étage qui se projette dans le vide (élevé en plein air...) respecte ces deux critères. Sa structure porteuse minimaliste et murement réfléchie participe de façon significative à la signature de cette maison.

L'implantation de la maison sur son terrain répond à des exigences bio-climatiques et à des souhaits de mise en valeur de vues remarquables. L'isolation renforcée et la fermeture de la façade orientée au Nord permet une excellente maîtrise de l'énergie. Les grandes baies orientées à l'Est permettent au rayons de soleil du matin de chauffer la maison pour la journée. Le choix d'une isolation dense et d'une toiture végétalisée apportent de l'inertie à l'habitat. La végétalisation aide également à la gestion des eaux de pluie qui sont récupérées dans une fosse de 5m3.

La conception de la maison intègre une terrasse abritée par le plancher de l'étage qui offre de l'ombre et de la fraicheur. Ce lieu abrité permet également de réserver un espace pour stocker les granulés du poêle. Le poêle est l'unique mode de chauffage, hormis le sèche-serviettes de la salle de bains."

Photographies: Denis Svartz

Pour en savoir plus, visitez Architecture et Bois.



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

DA316SITE