frendeites

Merveilleuse villa palladienne du XVIe siècle et sur les contreforts des Préalpes Vénètes.

Les deux constructions - la célèbre Villa Angarano de Bassano del Grappa, édifiée en 1556 et classée au patrimoine de l'Unesco, et la maison projetée par Francesco Pascali - ne sont séparées que par un grand parc qui leur permet de dialoguer constamment l'une avec l'autre. Toutes deux appliquent en effet la même logique en matière de relation avec le territoire et se proposent comme l'interprétation des deux paradigmes de leur mode de vie, dans une synthèse de la villa urbaine et d'une maison de campagne ouverte sur la nature.  

Terminée au début de cette année, Ca’ Gioia est construite sur un terrain de 8 000 m2 légèrement en pente, planté d'oliviers et d'arbres fruitiers. Conçue en L sur l'empreinte d'une ancienne exploitation agricole, la nouvelle architecture réinterprète le langage de Palladium selon des codes contemporains. Le corps de bâtiment long et bas à toiture inclinée est orienté à l'ouest et domine légèrement le volume principal à deux étages, associant ainsi parfaitement formes monumentales et concept de simplicité selon le complexe créé par Palladium. Les volumes purs et les géométries rigoureuses sont rythmés par un rapport précis entre le plein et le vide ; au rez-de-chaussée, les pièces sont plus ouvertes et fluides, avec de grandes baies vitrées créant une relation directe avec le grand jardin.

À l'intérieur, le corps de bâtiment le plus haut accueille l'entrée, la zone jour et la salle à manger ainsi que la cuisine et un bureau, tandis que l'escalier en chêne et métal laqué blanc mène à l'étage supérieur et à la zone nuit, qui comprend trois chambres, quatre salles de bains et un grand dressing commun. Le second volume accueille en revanche les garages, une chambre d'amis avec salle de bains, un studio pour le personnel de service et un grand espace ouvert pouvant se prêter à différents usages en fonction des nécessités de la famille. L’intérieur est unifié par des finitions claires permettant de souligner la luminosité des lieux : le sol est réalisé en grandes tranches de Lapitec dans les nuances Bianco Crema, finition Vesuvio, tandis que les poutres et les boiseries habillent le plafond et certains murs de la maison.

La rigueur toute classique de Ca’ Gioia et ses profils internes et externes sobres et linéaires sont l'aboutissement d'un long parcours conceptuel, accompli de concert par le propriétaire et par Francesco Pascali. « Nous avons consacré presque quatre ans au projet architectural en vue d'en faire un ouvrage complet sur le plan conceptuel, articulé autour de l'utilisation quasi-exclusive et dans toutes ses déclinaisons d'un matériau qui m'est particulièrement cher, le Lapitec : façade, toit, sols extérieurs, revêtements des salles de bain, plan de travail de la cuisine et certains éléments d'ameublement sont réalisés dans ce matériau. » déclare l'architecte, qui a suivi l'intervention depuis les phases préliminaires jusqu'à la fin du chantier. « Travailler devant ce chef-d'œuvre qu'est la Villa Angarano imposait d'adopter un langage conceptuel extrêmement respectueux envers Palladium, en définissant des modules et des proportions correctes ainsi qu'un rapport parfait entre le plein et le vide. »         

Les tranches en pierre sintérisée Lapitec pour extérieur composent la totalité de l'enveloppe de la maison - surfaces horizontales et verticales et couverture - et rythment l'alternance plein-vide. Les tranches grande dimension de 1 500 x 3 365 mm ont en effet été posées entières, ou découpées afin de créer un revêtement sophistiqué et dimensionné au centimètre près. Les façades ventilées sont déclinées dans les nuances Bianco Crema finition Arena, Dune et Vesuvio, et le toit en Terra Ebano finition Dune. Les revêtements de sol extérieurs avec jardinières intégrées suivent tout le pourtour de la maison et sont réalisés en Lapitec Bianco Polare.

Les façades ventilées, qui occupent une surface totale de 600 m2 et sont finies de tranches épaisseur 12 mm fixées par des éléments d'ancrage mécanique, présentent des joints réduits au minimum en vue d'une architecture résolument monolithique et contemporaine. Le profil des bâtiments est en effet essentiel et symbolise une esthétique de type rationaliste nouvelle et raffinée, encore renforcée par sa composante technologique : les hautes performances du Lapitec - dont la surface non poreuse lui permet de résister aux rayons UV, aux écarts thermiques et aux intempéries - réduit en effet la température interne durant l'été et améliore ainsi l'habitabilité, tandis que durant l'hiver, la pierre sintérisée parfaitement non absorbante garde l'isolant au sec, avec les avantages que cela suppose. Ces performances ont également été vérifiées avec l'application de Lapitec en Terra Ebano finition Dune sur les 530 m2 de couverture, également ventilée, cette dernière prévoyant seulement quelques puits de lumières et une grande surface photovoltaïque permettant de faire de cette villa un modèle d'habitation durable.

Lapitec est fabriqué à partir d'un mélange de minéraux naturels, d'abord fondus à 1 580 °C puis soumis à une technologie brevetée de vibrocompression sous vide. Il est disponible en tranches de grandes dimensions et réunit à la fois les meilleures qualités et avantages de la céramique, du grès porcelaine, du quartz, du marbre et du granit. Lapitec est un matériau « pleine masse » : l'extérieur et l'intérieur sont identiques, sans émail ni impression numérique en surface.

A propos de Lapitec:

Lapitec a été créée en Vénétie en 1989 sous l’impulsion du Chevalier de l’Ordre du Mérite italien Marcello Toncelli, après plus de vingt ans de recherche scientifique, de tests et de certifications, et est aujourd'hui présente dans plus de 70 pays du monde avec un matériau 100 % Made in Italy, beau et exclusif, à vocation durable, tant dans les matières premières utilisées que dans les différentes phases du processus de production.

Le partenariat technologique avec la société mère Breton, leader mondial dans la production d'installations pour l’usinage des matériaux en pierre et des pierres agglomérées naturelles, garantit la sécurité de la chaîne de production, créant ainsi un produit aux qualités de performance uniques.Logo

Pour visiter le site, cliquez ICI



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Les plus lus

1

ITAR Architectures : Complexe locatif social

2

Atelier Fade Boulade : Bureaux E.S. QUALITE

3

USM : Des meubles modulables et colorés

Coup de coeur !

Olimpia Splendid : Unico