frendeites

L’exposition du photographe Sebastião Salgado se déroulera dans le cadre de la Semaine de l’eau, en partenariat avec l’Unesco. Un événement prévu au cœur d’un pavillon monumental en bambou, signé de l’architecte colombien Simón Vélez. 

Dès le 1er avril prochain et pour une durée de 6 mois, le parvis de La Défense accueillera l’installation artistique AQUA MATER, une structure naturelle unique de 1000 m2 en bambou exposant une collection inédite de photographies de l’artiste franco-brésilien Sebastião Salgado sur la thématique de l’eau. Véritable ode à la fragilité de l’eau, le pavillon en Guadua d’Amazonie offre un écrin naturel singulier aux photographies de Sebastião Salgado nous rappelant combien l’équilibre de la nature reste subtil. 

Invitation au voyage mais aussi au recueillement, AQUA MATER propose une expérience sensorielle et spirituelle. Lumière tamisée, ambiance musicale et sonore par le compositeur François-Bernard Mâche, brume tropicale plongent les visiteurs dans une atmosphère de sérénité. Un cadre privilégié pour les inviter au questionnement et les sensibiliser aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain. AQUA MATER poursuit son itinérance en France au cœur du plus grand quartier d’affaires d’Europe. Le choix du parvis de La Défense n’est pas anodin, proposant une confrontation architecturale originale entre architecture naturelle et construction d’acier. Un contraste saisissant qui interroge profondément notre rapport à la Terre et à la Vie

Architecte colombien, Simón Vélez décline des structures complexes en bambou. Il pratique une architecture qui assume son enracinement dans les matériaux indigènes, tirés de la nature et peu transformés. Le Pavillon AQUA MATER est inspiré des malocas amérindiennes : grandes constructions de piliers de bois, avec un toit en feuilles de palmiers et des hamacs pour seuls mobiliers. Cette architecture naturelle unique est un hommage à ce concept ancestral où toute la communauté vit en parfait équilibre avec son environnement. Le Pavillon est conçu avec du bambou Guadua d’Amazonie, ressource forestière renouvelable la plus abondante en Colombie, selon une technique de construction qui consiste à remplir les entrenœuds des bambous avec du mortier de ciment aux intersections structurelles. Le Guadua est plus résistant que l’acier, peut générer plus de biomasse que toute autre culture, et possède une capacité unique à absorber le CO2 de l’atmosphère et à produire de l’oxygène.

 

Du 1er avril au 22 septembre 2022 

Parvis de la Défense

 

Visuels © Fonds de Dotation Contemplation

 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE