Situées au cœur de la ville d’Auray, dans la baie de Quiberon, en Bretagne, ces halles construites au XIIe siècle, détruites et rebâties plusieurs fois, sont emblématiques de la cité. Sur 500 m2, entre deux autres bâtiments classés monuments historiques, la mairie et le théâtre, ces nouvelles halles traitées en ossature métallique, en mémoire à l’histoire du lieu originel datant du siècle dernier, s’intègrent tout en contraste avec la pierre des bâtiments adjacents.

Ce projet de rénovation prend en compte le point de vue technique et esthétique. Le bâtiment et le cheminement intérieur sont ainsi repensés ; avec la quasi-totalité des façades vitrées, découle de l’ouvrage une grande perméabilité visuelle et fonctionnelle entre intérieur et extérieur. Le linéaire de façade est désormais occupé par un large accès central et des étals ouverts à la fois sur l’intérieur et l’extérieur. Au sud, chaque étal dispose d’un comptoir et de fenêtres accordéon côté rue, associés à la terrasse couverte où peuvent s’installer des tables et des chaises.

Par la démarche architecturale imaginée par l’atelier LÂME, ces nouvelles halles de marché interviennent comme un gage de continuité de celles détruites en 1960. Et si le langage industriel est ici réinterprété, son essence est conservée à travers l’utilisation de poteaux et de poutres métalliques, de voûtes et de larges baies vitrées.

Une série de poteaux débordants se positionne dans l’alignement du théâtre et vient supporter un auvent protégeant du soleil et offrant une venelle couverte aux riverains. En plus de limiter l’apport lumineux direct sur les étals, l’auvent permet de maintenir une certaine transparence entre l’intérieur et l’extérieur, et d’accueillir des espaces de restauration extérieurs.

A l’étage, au-dessus des halles, des bureaux administratifs sont conservés en l’état. Les lucarnes et les menuiseries sont préservées mais re-habillées afin d’offrir un ensemble cohérent avec la nouvelle architecture du marché. Un nouvel auvent adapté à la dimension des fenêtres existantes, protège les lucarnes hautes, au Nord comme au Sud, redonnant de la hauteur visuelle à l’étage et jouant le rôle de brise-soleil au Sud.

Un grand soin a été apporté au choix des autres matériaux, qualitatifs et chaleureux, en complémentarité avec le caractère industriel des façades. Les revêtements proposés pour l’espace principal sont : plafond intérieur en bois semi-ajouré contribuant au traitement acoustique de la halle, revêtement de sol intérieur en béton quartzé.

 

Visuels © : Atelier LÂME



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

DAJUILLETAOUT2024SITE

 

Coup de coeur !