Imaginé par TAA Toulouse, le « Le XV » a pour objet la construction neuve de 125 logements ainsi que de commerces à Saint-Jory en région Occitanie. Le terrain est situé entre la route de Paris et celle de Saint Caprais, sur une parallèle à la voie de chemin de fer. Il occupe un emplacement stratégique à l’entrée Sud de la ville, au niveau du carrefour, jusqu'ici, aire de stationnement sauvage servant principalement à la halte ferroviaire. 

Un programme s’imposant avant tout comme un projet urbain devant assurer une liaison douce entre le parvis de la gare et le cœur historique du village. L’axe de la route de Paris, axe majeur traversant Saint-Jory, autrefois route nationale, est bordé à l’entrée de la ville par de grands platanes. De fait, les bâtiments s’implantent naturellement le long de cette route afin de conserver l’alignement, de structurer la voie et surtout l’entrée de ville. Dans le but de marquer l’angle de la parcelle et d’organiser le futur parvis, le volume se retourne perpendiculairement et vient définir la future place qui, à terme, deviendra un vrai centre névralgique et un lieu de communication de la gare (un pôle multimodal est d’ailleurs prévu). Côté route de Saint Caprais, c’est un volume plus souple qui vient épouser la courbe de la route et ainsi refermer l’îlot. Des failles sont positionnées pour redimensionner visuellement les bâtiments. Elles permettent de créer un rythme et des perspectives sur le cœur d’îlot.

Les volumes retranscrivent l’implantation urbaine de Saint-Jory. Les axes majeurs de faîtages sont conservés afin de créer une continuité architecturale et visuelle. Des failles sont aussi définies dans les volumes pour mailler le parc public avec les connexions urbaines existantes. Depuis la route de Paris, des perspectives sont ainsi créées sur le cœur d’îlot végétalisé. Afin de favoriser les qualités spatiales et les doubles orientations, d’autres sont créées dans les volumes. L’apport de lumière naturelle est favorisé à travers la conception de la volumétrie globale de l’opération. Les volumes s’interrompent pour faire apparaître de véritables connexions piétonnes entre l’espace urbain et le grand parc. Traversant, dans sa fonction “publique” (car rétrocédé à la ville), in fine, il se connectera au parvis de la gare et sera également l’accès principal d’entrée pour les cages d’escalier des logements. 

Des espaces enherbés et plantés favorisant les interactions sociales entre les résidents. Le parc public sera construit de sorte à gérer la rétention d’eau sur la parcelle. Le projet final permettra de faire naître une véritable entrée de ville tout en créant une intériorité végétale et publique.

Un véritable poumon vert pour les futurs habitants mais également pour les habitants de Saint-Jory… 

 

Visuels © : Nicolas Da Silva Lucas 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite