L’Institut du monde arabe montre pour la première fois dans l’histoire des expositions consacrées à Baya : une quarantaine de ses « premiers dessins » de 1944-45, toutes les gouaches de ses Contes de 1947, un choix de documents historiques inédits, une vaste sélection de ses peintures et sculptures de 1945 à 1998, et les résultats des recherches menées par l’historienne Anissa Bouayed aux Archives nationales d’Outre-mer d’Aix-en-Provence.

Le Musée de l’Institut du monde arabe et le Fonds Claude et France Lemand entendent ainsi rendre hommage à Fatma Haddad, mondialement connue sous le nom d’artiste qu’elle s’était choisi BAYA (1931-1998), l’artiste algérienne la plus singulière du XXe siècle. 

Les œuvres exposées entrent en résonance avec une sélection de documents et offrent un éclairage inédit sur sa personnalité, son génie et son parcours de femme algérienne émancipée et d’artiste de dimension universelle.

Baya. Femmes en leur Jardin apportera aussi, dans une perspective d’études postcoloniales, un éclairage inédit sur le « cas Baya », étayé par l’exploration de ses archives. Comment cette jeune fille non scolarisée (comme 98% des filles « indigènes » de sa génération), qui a connu souffrance et violence, devint-elle, à la fin de la période coloniale, cette Baya maîtrisant le langage des formes et des couleurs. 

Et comment crée-t-elle un style et un monde beau et harmonieux de femmes sublimes et heureuses dans leur Jardin d’Eden, entourées d’oiseaux, de papillons et d’instruments de musique, et propulsée dès l’âge de 16 ans au sommet de la notoriété, éblouissant les écrivains, les artistes et les amateurs d'art parisiens et faisant l'objet d'une double page (écrite par Edmonde Charles-Roux) dans le magazine Vogue en février 1948 ?

Laissez-vous emporter par cette exposition du 8 novembre 2022 au 26 mars 2023 au 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, Place Mohammed V, 75005 Paris

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 couvdasite

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !