Voilà plus de 20 ans que le designer néo-zélandais David Trubridge est présent sur la scène du design international. C’est à Milan en 2001 que son travail est découvert pour la première fois par Giulio Cappellini, qui a édité la Body-Raft, une chaise longue en bois modélisée par ordinateur. 

Toutes les créations de Trubridge trouvent leur inspiration dans son amour de la nature et sa curiosité pour ses formes et structures. Cette passion s’appuie sur une solide connaissance technique du travail artisanal du bois, et une maîtrise des technologies de modélisation 3D accompagnant sa formation d’architecte naval. Une connaissance des technologies qui lui ont permis d'approfondir sa recherche sur les formes et structures des plantes.

Jusqu’à présent, il s’est principalement concentré sur l’auto-édition d’une large collection de luminaires emblématiques en bois fabriquée dans son propre atelier dans une petite ville côtière de Nouvelle-Zélande, pays où il est considéré comme le plus grand designer vivant.

L’originalité et la longévité du travail de David Trubridge pourraient être attribuées à la richesse de son parcours avant le design. En effet, il a grandi entouré de la mer et de la nature sur l’île de Wight en Angleterre, avant d’étudier l’architecture navale à l’université de Newcastle. Il comprend bientôt que le mode de vie d’un architecte maritime n’est pas pour lui, et choisit de déménager dans la campagne anglaise pour rénover un ancien bâtiment de ferme, afin de s’initier aux méthodes artisanales de fabrication de meubles en bois, tout en approfondissant ses connaissances comme ouvrier forestier. Jeune père mal à l’aise dans la Grande-Bretagne de Thatcher, il décide ensuite de se rapprocher un peu plus de la nature, et quitte tout pour naviguer avec sa jeune famille à travers l'Atlantique et le Pacifique, jusqu’en Polynésie française puis par la suite en Nouvelle-Zélande. Après quelques années de vie passées sur son voilier, il décide de s’installer définitivement dans ce dernier pays. 

Depuis de nombreuses années, un pourcentage des revenus de l’atelier est consacré à des programmes de guérison et de protection de la mer et des forêts. Le designer poursuit ses nombreuses prises de parole et publications sur le thème de la prise de conscience de la nécessité de sauver le monde naturel. En 2022, David Trubridge a décidé de réduire massivement les voyages en avion qu’il effectuait auparavant à des fins professionnelles afin de réduire davantage son empreinte carbone.



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !