Entre pins et dunes, niché au cœur de la pointe au Cap Ferret, à deux pas de la plage et du phare, cet hôtel de charme vient d’être entièrement rénové par l’Atelier Delphine Carrère dans un esprit motel californien, surf lodge chic et décontracté.

Plus vieil hôtel de la presqu’île, l’hôtel des Dunes ouvre ses portes en 1969, à une époque où le Cap Ferret n’est encore qu’un village de pêcheurs. En 2022, Karine Tiphagne Hecquet en devient l’heureuse propriétaire et fait appel à l‘architecte Delphine Carrère pour repenser cet espace de 400 m2 en un écrin raffiné où règne une atmosphère « surf » et décontractée.

La propriétaire souhaitait un établissement type motel avec une inspiration Hamptons, des couleurs vives par petites touches et surtout conserver au maximum l’existant. La structure du bâtiment et les façades en bois ont donc été intégralement préservées et restaurées.

L’entrée se fait sous les palmiers, où l’accueil et la salle des petits déjeuners ont fait peau neuve, dans une ambiance maison de famille avec des teintes naturelles et intemporelles.

La salle à manger profite d’une jolie vue sur le décor naturel où le zellige se mêle au bois des stores sur mesure Ballauff. Les luminaires dessinés sur mesure par Delphine Carrère éclairent des banquettes elles aussi réalisées pour le lieu par l’architecte, recouvertes de tissu Elitis. Les tables sont signées Sipa et les chaises et tabourets Branca Lisboa.

Sur la terrasse, les tabourets de bar et les chaises sont issus de la collection Week-End de Petite Friture et les tables de Colos. La disposition et le volume des 13 chambres (11 chambres et 2 suites) sont restés intacts. Les chambres ont été redécorées dans un esprit cocon avec une dominante de blanc notamment pour le parquet, du bois naturel et des touches de couleurs. La décoration est légère et épurée. Le mobilier en pin des Landes est réalisé sur mesure, les têtes de lit sont graphiques et se mêlent délicatement aux tissus en lin et en coton de chez Elitis. Les fauteuils en rotin inspirés par le Corbusier sont faits main et signés Pascal Raffier. Les objets décoratifs répondent aux photographies de Sylvain Cazenave, icône de la culture surf. Sur les balcons, on retrouve des chiliennes Business & Pleasure, des tables Colos et des chaises Ethimo.

À l’extérieur, les jardins ont aussi été repensés. Les bancs, tabourets et tables en bois sont signés EcoFurn. Les hamacs et les parasols viennent de chez Business & Pleasure et les coussins de chez Unopiù.

Avec une décoration raffinée et orientée vers l’Atlantique, l’hôtel affiche une esthétique californienne et une culture du surf mêlée aux codes plus élégants des Hamptons.

 

Visuels © : Gaëlle Tronquit



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 couvdasite

d'architectures en kiosque

couvdasite