Dans le cadre des ADC Awards, nous vous invitons à retrouver chaque jour les projets en compétition dans chacune des catégories.

Dans la catégorie Lotissements et petits collectifs, 6 projets sont en lice : un programme de 10 logements rue Legendre à Paris par Avenier Cornejo Architectes, Le Clos des Fées à Paluel par CoBe, un projet de 7 maisons de ville à Boulogne-Billancourt par Goudchaux Architectes, la maison Montenegro à Paris de l’architecte Frank Salama, un lotissement à Saint-Marc-sur-Mer par Garo Boixel Architectes et enfin un projet de 10 logements impasse Dupuy à Paris par RMDM Architectes. 

10 logements rue Legendre, Paris - Avenier Cornejo Architectes

Cet immeuble composé de 10 logements sociaux et d’un local d’activité dans le 17ème arrondissement de Paris qui s’inscrit en lieu et place d’une école de danse et de musique réveille par son caractère radical les immeubles mitoyens existants. La façade sur rue est une succession de panneaux verticaux métalliques perforés qui contrastent par leur couleur sombre. Ce bardage recouvre tout aussi bien des parties pleines que des baies vitrées (fenêtres à ouvrant caché SCHÜCO AWS 60 BD). Devant celles-ci les panneaux métalliques perforés sont des volets toutes hauteurs qui s’articulent et participent aux mouvements de la façade. Ce système fonctionne avec l’ITE afin de réduire les ponts thermiques et atteindre les objectifs BBC. Coté jardin, moins ensoleillé, les façades sont claires afin de faire rayonner la lumière. Tous les appartements sont traversants.

Le Clos des Fées, Paluel - CoBe

La petite commune de Paluel a fait appel à l’agence CoBe pour concevoir le Clos des Fées. Un ambitieux programme pour une ville de moins de 500 habitants qui comprend 18 habitations, une maison commune, 3 ateliers d’artistes, 2 gîtes, un atelier de rempotage et un parc paysagé de 2ha. Imaginé comme un éco-village, ce nouveau quartier est constitué de 2 parties distinctes : une partie habitation, placée en continuation avec un lotissement existant, et une partie jardin. Les toitures emploient le chaume traditionnel de la région et le zinc pour les parties les plus exposées aux intempéries, mis en œuvre avec joints pliés et sertis (VMZ Joint debout QUARTZ-ZINC®). La partie zinc des toits accueille des capteurs solaires thermiques assurant la production d’eau chaude. Les murs sont en ossature bois. La seconde partie du terrain du Clos des Fées est un jardin varié et surprenant.

7 maisons de ville, Boulogne-Billancourt - Goudchaux Architecte & Associés

La reconversion de cet ancien immeuble tertiaire suit une démarche de reconquête de cette zone à caractère historique de type maisons ouvrières. L’architecte a ainsi transformé un bâtiment industriel constitué de plateaux horizontaux et continus, en sept unités d’habitation. Cette reconversion génère une architecture diversifiée et verticale caractéristique de l’opération. Chaque maison est personnalisée par l’usage d’un matériau différent. Elles se distinguent ainsi par l’emploi d’enduit traditionnel, de brique de parement TERREAL couleur Gris Perle, de VMZ Joint debout QUARTZ-ZINC® de VMZINC, de cuivre et de plaque de béton, dans une harmonie empreinte de modernité.

Maison Montenegro, Paris - Frank Salama

La Maison Montenegro se compose de 3 maisons individuelles empilées. L’enjeu, dans ce contexte de densification du terrain, était pour les architectes d’éviter toute promiscuité entre chacune des familles occupantes. Pour ce faire, ils ont tenté de conserver au maximum les attributs de la maison dans un petit collectif de 3 logements, un accès par l’extérieur, un sol propre à chacun et qui n’a pas de relation visuelle avec les autres, et donner à chacun sa propre façade. Le plan s’est divisé en trois cadres qui donnent son image caractéristique au projet, ils expriment le fait que le lieu est divisé en trois entités distinctes, et même temps expriment le programme intérieur car ils contiennent les chambres, les espaces collectifs venant s’enrouler autour de ces cadres.

Lotissement à Saint-Marc-sur-Mer - Garo Boixel Architectes

Ce projet entre l’architecture et l’urbanisme, mise sur des réalisations rurales et l’absence de régularité dans le schéma du lotissement composé de 12 maisons individuelles et de 2 petits bâtiments collectifs. Il s’émancipe de la notion de mitoyenneté, de rue même. Les trottoirs sont supprimés, la nature est en contact direct avec la voie qui s’apparente à une allée de parc. Les volumes allongés des maisons affirment leur orientation est-ouest en développant leur longue façade ouverte au sud, et leur façade fermée au nord. Intégralement bardés de bois, les logements se déclinent sur une base commune, rompant la monotonie habituelle des lotissements traditionnels.

10 logements impasse Dupuy, Paris - RMDM Architectes

Conçus en U autours de patios ces deux petits immeubles de logements sociaux proposent des appartements traversants largement vitrés et ouverts sur l’extérieur pour bénéficier au maximum de la lumière naturelle. Les deux bâtiments R+2 se composent chacun de 5 appartements. Revêtues d’un bardage en cassettes d’aluminium thermolaqué, en trois nuances du gris au blanc, leurs façades s'animent au rythme des ouvertures et des moments de la journée, protégeant les occupants du regard des voisins et des rayons du soleil.

 

Pour voter pour ces projets, rendez-vous dans la salle des votes dédiée aux Logements – Collectifs de taille moyenne

Dans un prochain article, vous découvrirez la sélection dans la catégorie Logements / Etudiants-Jeunes travailleurs.



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !