frendeites

Amélia Tavella, qui a reçu le prix Jeune Femme Architecte 2016 et récemment élevée au grade de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite, vient d’être distinguée par une prestigieuse récompense internationale pour son nouveau projet sensible sur son île natale, la Corse, « Renaissance du Couvent Saint-François à Sainte-Lucie de Tallano ». 

La jeune architecte a reçu des mains d’un jury d’experts, à Wuppertal en Allemagne, le 1er Prix - TECU Architecture Award, à l’initiative de KME, premier fabricant mondial de produits architecturaux en cuivre.

KME relève en permanence avec les architectes le défi d’une approche innovante et démocratise l’usage du cuivre dans la conception de bâtiments modernes. 

Le Palmarès 2022 TECU Architecture Award récompense, une nouvelle fois, des projets exceptionnels de tous les pays. Ces édifices ont en commun d’utiliser de manière exemplaire les vastes possibilités d’application du cuivre, dans un concept architectural innovant. 

Un jury international d’experts s’est réuni pour arbitrer du sort de plus de 70 projets des quatre continents. Seuls 3 d’entre eux ont été distingués, lors de la cérémonie officielle du 17 juin dernier. A cette occasion, le jury a révélé avoir apprécié la mise en œuvre poétique du cuivre à travers l’architecture audacieuse, juste et romantique du projet de réhabilitation du Couvent Saint-François. 

Le Couvent Saint-François, édifié en 1492, classé monument historique, partiellement en ruine, était en sommeil. Il a fallu à la jeune architecte le rebâtir sans se séparer des vestiges du passé. Il existe désormais en deux scènes. La première restaurée depuis l’empreinte originelle, la seconde, fantôme, détruite, porte une robe de cuivre, étincelante, magique qui s’attache à la pierre telle une greffe qui transmet la force perdue, s’incrustant au bâti d’origine et magnifiant le sacré. 

Le cuivre agit en délicatesse et capte la lumière qui manquait à la pierre. Il la nourrit, elle et l’arbre qui a poussé en elle, colonne vertébrale cachée d’un lieu intouchable que son architecte amoureuse, Amelia Tavella, enfant et femme Corse, a ressuscité et célébré, avec sans cesse, la conscience que les moines surveillaient son geste depuis l’au-delà.

Sans trahir, l’architecte a suivi son propre cahier des charges : passion pour son île, respect de l’Histoire. 

 

Visuels © : Thibaut Dini  

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE

Coup de coeur !