L’agence mobile architectural office vient de livrer un immeuble en structure bois de six logements, rue Robert Blache (Paris 10e) pour le compte de la RIVP. 

Le site se trouve à la rencontre de trois situations urbaines parisiennes caractéristiques, non loin du Canal Saint-Martin. La rue Robert Blache pour commencer, rythmée par de petits immeubles faubouriens en enduit blanc et à la modénature discrète, la rue du Terrage, ensuite, en grande partie occupée par un important ensemble de type HBM, aux façades de brique soignées. Enfin, l’opération autour de la place Raoul Follereau vient à son tour enrichir cette situation urbaine, s’agissant d’un imposant complexe d’habitations, construit au début des années 1980 et marqué par une réinterprétation du langage classique, pouvant être qualifié de postmoderne.

Ici, les architectes (Fabien Brissaud et Aurélien Ferry) ont souhaité réinterpréter les codes de l’architecture faubourienne en présence dans la rue Robert Blache : une volumétrie compacte entre cour et rue, une façade ordonnée par des ouvertures verticales régulières, une modénature discrète, simple expression des choix constructifs du bâtiment. 

À rez-de-chaussée sur la rue Robert Blache, ils ont ainsi créé une forte animation en offrant un maximum de linéaire de commerce. L’accès aux logements se fait, quant à lui, au travers d’un hall lumineux et traversant donnant sur la rue du Terrage. Dans les étages, l’ensemble des logements sont doubles ou triple orientés et possède de larges fenêtres offrant un maximum de lumière aux habitants. 

Sur rue, le bâtiment se pare d’une peau métallique nervurée blanc mate. Cette dernière vient se conjuguer avec la teinte naturelle des menuiseries bois et la légèreté des garde-corps en verre. Cet ensemble venant offrir luminosité et intimité à l’intérieur des logements. Sur cour, la façade se pare d’un bardage bois, conservant lui aussi sa teinte naturelle.

Le bâtiment développe un principe structurel basé sur la préfabrication bois, avec des façades et des planchers massifs (provenance Pays basque). Ce principe a permis de développer un chantier très bas carbone et le montage de la structure sur 5 niveaux en 10 jours. 

Des panneaux de bois lamellé-croisé placés en façades et refends soutiennent des planchers en panneaux de bois lamellé-croisé, également. La structure se vit jusque dans l’intérieur des logements avec certains éléments structurels apparents. L’isolation de l’ensemble du bâtiment est assurée par une fibre de bois. Le sol est quant à lui en fibres végétales (linoléum) ou en carrelage (circulations communes et pièces humides). Afin de faciliter les grandes portées au niveau du local commercial et le rapport au sol, la structure du rez-de-chaussée est en béton.  



Visuels © :  Cyrille Lallement

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite