Cette résidence (38 logements collectifs + 31 en accession) se situe dans le quartier de l'Aiguelongue à la limite du quartier Hôpitaux-facultés à Montpellier. L’allée du Bon Accueil, marquée par une forte déclivité, relie le Parc de l’Aiguelongue au Nord à la route de Mende au Sud, artère importante reliant au centre ville.

Le quartier est actuellement en pleine mutation avec la rénovation et l'agrandissement du campus Paul Valéry. La parcelle du projet est tout en longueur offrant une façade sur la rue relativement réduite. L’arrière de la parcelle était déjà planté de nombreux arbres avant la construction de la résidence qui ont été conservés en grande partie dans le cadre du projet. 

Ici, les logements sont répartis dans 2 bâtiments reliés l’un à l’autre. En cœur d'îlot, le volume en R+2 dialogue avec le jardin, avec des balcons filants à l’ouest cadrant les vues sur l’espace planté. La toiture végétalisée complète la vue sur un espace paysager verdoyant pour les logements situés dans le bâtiment sur rue, mais également depuis les immeubles des parcelles voisines.

Le bâti sur l’allée du Bon Accueil offre une image plus urbaine, plus minérale, avec une composition classique socle / corps / attique. Le socle, composé du rez-de-chaussée, est en retrait depuis la rue et offre un ancrage au bâtiment. Le corps, du R+1 au R+4, présente un volume simple caractérisé par une composition de façade jouant avec des découpages de menuiseries alternant parties vitrées et panneaux pleins en bois. L’attique vient enfin se poser sur ce volume avec son expression propre, comme une «maison sur le toit». Son volume, sur deux niveaux, privilégie les orientations est et ouest avec des façades en creux, entourées par un ruban continu rassemblant les façades sud, nord et la toiture à double pente.

À l’arrière, le bâtiment sur le jardin s’offre à lire comme une grande cabane en bois, recouverte d’une toiture paysagère. Latéralement sur le jardin, les façades sont animées par un jeu de plein et vide. Côté jardin, un grand cadre entourant les balcons filants viendra orienter les vues vers le jardin.

Une certaine diversité dans les manières d’habiter a été souhaitée : simplex et duplex, de nombreux  logements avec une double orientation ou traversants, prolongements extérieurs : balcons ou terrasses. A partir du R+3, les logements profitent tous d’une double ou triple orientation.

 

Visuels © : Nicolas Borel

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite