Jusqu’au 29 octobre, le Palais d'Iéna propose un dialogue inédit entre deux figures éminentes de l'art contemporain : Daniel Buren et Michelangelo Pistoletto. Ces deux maîtres, reconnus dans les institutions artistiques les plus prestigieuses à travers le monde, nous proposent ainsi une mise en relation artistique d'envergure au cœur de l'architecture imposante et distinctive du bâtiment emblématique, érigé par Auguste Perret en 1937.

Une exposition qui s'inscrit au cœur du programme public de Paris+ par Art Basel, constituant ainsi l'un des moments forts de la semaine artistique parisienne, aussi bien pour les visiteurs locaux que pour les amateurs d'art venus du monde entier.

En cette année 2023, l'exposition réunit, au sein des espaces muséaux du Palais d’Iéna-CESE, les œuvres de Daniel Buren (né à Boulogne-Billancourt, France, en 1938) : "Allegro ma non troppo," une création in situ de 2023, et celles de Michelangelo Pistoletto (né à Biella, Italie, en 1933) : "Divisione - Moltiplicazione," une série allant de 1973 à 2023. 

Cette rencontre exceptionnelle, orchestrée par l'historien de l'art Matthieu Poirier, avec l'approbation de Paris+ par Art Basel et du Palais d’Iéna-CESE, et avec le soutien de Galleria Continua, célèbre l'harmonie entre deux artistes, soigneusement adaptée aux spécificités architecturales du palais en mettant en valeur ses points de vue panoramiques, ses espaces monumentaux. Mais aussi la subtile polychromie de ses surfaces en béton brut, sa luminosité exceptionnelle, son intégration urbaine, ses jeux de perspectives et de niveaux, ainsi que sa complexe symétrie.


Visuels © : DB - ADAGP Paris, Hafid Lhachmi



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

DAJUILLETAOUT2024SITE

 

Coup de coeur !