frendeites

Création de l’artiste designer toulousain Kamel Sécraoui, alias « Chat Maigre », Naëlou est un banc participatif, porteur de messages, de valeurs fraternelles et de poésie. Il est proposé comme un support de dédicaces et de pensées, qui sont ensuite retranscrites à même la matière de ce mobilier urbain aux lignes modernes. Ainsi, chaque pièce devient un élément unique.

Ce printemps, le designer a inauguré 15 bancs Naëlou : 10 au lycée Pablo Picasso de Perpignan, avec la Région Occitanie, 4 au cœur du quartier de la Mosson à Montpellier, pour le bailleur social Erilia et 1 remis à la commune de Palaja dans l’Aude. Semer des mots positifs et des sourires dans la ville à l’instar des amoureux gravant les arbres centenaires ou les bancs publics, cette création originale propose une action participative à tous ceux qui souhaitent laisser une empreinte de leur passage pour « faire sourire et valoriser le positif », comme aime l’expliquer le créateur. Le banc Naëlou offre un ancrage unique et intime, mais aussi indélébile et visible dans l’espace auquel il sera dédié. Réalisé en acier thermolaqué, ou en inox s’il est installé en bord de mer, le banc Naëlou est intégralement fabriqué en France dans les ateliers de Kamel Sécraoui. 

« L’idée a germé en pensant au chemin que parcouraient mes enfants tous les jours pour se rendre à l’école. J’ai eu l’envie de leur laisser des petits mots çà et là pour les accompagner par la pensée. Mais où ? De cette idée s’est suivi près de 3 ans de modélisation et de tests pour réaliser Naëlou, en accord avec toutes les contraintes auxquelles doit répondre un mobilier public », explique Kamel Sécraoui.  

Aujourd’hui plus de 50 bancs Naëlou sont disséminés partout en France, répondant aux besoins de Collectivités, d’Associations ou d’acteurs privés. 15 nouveaux bancs Naëlou viennent rejoindre cette collection ce printemps. À Perpignan, au Lycée Pablo Picasso, la Région Occitanie qui a sollicité le designer pour la création de 10 bancs Naëlou, personnalisés par les textes des élèves. 

Ainsi 25 ateliers d'écriture autour de la « fraternité » et du « vivre ensemble » ont eu lieu, permettant à près de 500 élèves de laisser libre cours à leur imagination afin de créer une œuvre participative commune. Christophe Bonnette, Proviseur du Lycée, commente : « Ce projet universel a permis aux élèves de s’exprimer de manière lyrique et poétique avec pour seule contrainte d’être positif ! Ce projet a été rassembleur et a été une véritable parenthèse pour eux ».

À Montpellier, c’est le bailleur social Erilia qui vient d’inaugurer 4 bancs Naëlou, installés dans les espaces communs extérieurs d’une résidence du cœur du quartier de la Mossom. 

Voici comment de simples bancs font naître un projet fédérateur, et plein de sens.

 

Visuels © : Nae

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE