Dans la région du Wienerwald, en Autriche, l'agence Sue Architekten a mené la transformation d'une ancienne dépendance en un atelier d'écrivain. Un nouvel intérieur lumineux s'est alors glissé sous le vieux bois noirci par des couches de carbolineum composant les façades.

"The workmen from the village wanted to tear down the black shed from 1934: draughty, weather-beaten and worm-eaten it was, they said. But we liked this black outbuilding of the mansard-roof house in the Vienna Woods that we had just renovated in a radical yet respectful manner." Sue Architekten

Promise à la destruction par les premiers diagnostics, l'ancienne dépendance s'est vu offrir une nouvelle jeunesse. Construite dans les années 1930 elle servait de lieu de stockage pour le bois, abritait quelques clapiers à lapins, et l'on y séchait le linge à l'étage. Il était commun dans la région d'ajouter aux maisons un lieu tel que celui-ci. Les architectes, sensibles au charme de l'édifice, ont converti ses espaces en un petit atelier à l'écart de la résidence principale.

Première intervention de taille, un mur pignon a, sur toute l'épaisseur de l'étage, été ouvert et ainsi un grand panneau de verre projette ses occupants à l'extérieur. Les murs et les fermes ont été isolées afin d'y trouver le confort thermique nécessaire. Une nouvelle peau de bois, choisi clair pour contraster avec les façades, habille l'intérieur. L'accès se fait par une trappe en laiton cachant les quelques marches de l'escalier. En revanche le toit, recouvert de mousse, a été laissé intact. Les architectes souhaitaient conserver cette patine naturelle.

Photographies : Andreas Buchberger

Pour en savoir plus, visitez le site de Sue Architekten

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

DA316SITE
 

Coup de coeur !