frendeites

Le restaurant Osmans Töchter à Berlin-Charlottenburg est déjà le deuxième établissement de Lale Yanik et Arzu Bulut dans la capitale allemande. Les experts en gastronomie jugent le concept comme un « délicieux équilibre entre cuisine traditionnelle et moderne ». Des ingrédients éprouvés, mais des recettes revisitées à la sauce moderne : c’est aussi le credo de l’architecte Heike Brandt qui a réalisé le réaménagement intérieur du restaurant. 

Afin de garantir la tranquillité des clients, l’architecte a créé deux plafonds acoustiques en panneaux de bois véritable LIGNO® Acoustique au-dessus des tables. Ils se composent de triangles, d’abord découpés au format rectangulaire habituel, puis réassemblés. Un vrai défi artisanal pour le menuisier chargé des opérations… Mais le résultat est plus que convaincant tant d’un point de vue créatif qu’acoustique. 

Le restaurant s’étend sur une surface totale de 100 m² en demi-niveau avec des espaces ouverts sur la cuisine. Ici, les plafonds en bois véritable permettent de savourer son repas en toute tranquillité. Aucun bruit d’assiette ne vient troubler les conversations, même lorsque toutes les tables (70 couverts) sont complètes. 

Si l’insonorisation des lieux était cruciale pour garantir la tranquillité des clients, reste qu’il fallait aussi préserver la sérénité des autres habitants du bâtiment. En effet, le restaurant occupe le rez-de-chaussée d'un immeuble d’habitation de Wielandstraße. Un faux plafond, placé directement sous le plafond brut et découplé acoustiquement, évite ainsi la transmission du son vers le haut. Le tout masqué par des voiles… 

 

Visuels © : Lorenz Frey 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

Affichage contextuel MAGAZINE