frendeites

Le musée d’Art moderne de Céret témoigne de l’aventure artistique exceptionnelle dont la ville est le cadre depuis le début du XXe siècle. Créé en 1950, rénové et agrandi en 1993, le musée relate cette histoire. 

La collection contemporaine est le reflet de l’ouverture du musée aux avant-gardes. Au cours de leurs séjours à Céret, Picasso et Braque composent un ensemble de tableaux considérés comme les chefs-d’œuvre du cubisme. Grâce à eux, la ville est bientôt célèbre dans le monde entier. Dans leur sillage, les plus grands noms de l’art moderne viendront à Céret pour des séjours plus ou moins longs.

Le musée de Céret, abrité sur le site d’un ancien couvent des Carmes, devenu au XIXe siècle le siège de la maréchaussée et la prison, a été créé en 1950. Rénové et agrandi en 1993 par l’architecte Jaume Freixa (auquel on doit l’extension de la fondation Miró de Barcelone), il présente une architecture méditerranéenne remarquable. Une nouvelle opération d’agrandissement portée par les collectivités territoriales de tutelle de l’établissement public de coopération culturelle (Ville de Céret, Département des Pyrénées-Orientales, Région Occitanie) permet aujourd’hui de doter le musée d’art moderne de Céret d’une nouvelle aile réalisée par le cabinet d’architecture Pierre-Louis Faloci (Grand prix national d’architecture 2018). 

Fermé depuis novembre 2019, le bâtiment agrandi (1300 m² supplémentaires) présente une nouvelle architecture comprenant des espaces d’expositions, de stockage de réserves, d’ateliers. A découvrir dès le 5 mars prochain…  

 

Visuels © : Roberto Ruiz - Musée d’art moderne de Céret



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE