frendeites

Pour la deuxième saison consécutive, le jardin des Tuileries accueillera le salon du prêt-à-porter et de l’accessoires Première Classe. L’occasion également d’une exposition de mobilier ancien qui prolongera l’expérience des visiteurs. 

Cette année encore, la direction artistique a été confiée au duo de directeurs artistiques Romain Costa et Evane Bonnamour. Ils ont ici décidé de prolonger l’expérience en offrant, aux visiteurs ainsi qu’au grand public, une exposition de mobilier ancien grâce à une sélection faite chez des brocanteurs et chineurs français. Cela avec la volonté de répondre à une envie de beauté passée, faite de lignes si contemporaines pour l’époque et issues pourtant de savoir-faire anciens. 

Partant de l’objet quotidien usuel avec une sélection de Déjà studio, déniché chez Emmaüs ou lors de vides grenier en allant jusqu’aux quelques tabourets Charlotte Perriand encore disponibles et soigneusement sélectionnés par Martin Lours, les pièces se mêlent les unes aux autres dans une scénographie All-Over qui élimine le problème du champ. 

Les sculptures en pierre toutes en rondeurs de Tim Orr viennent contraster les lignes minimales des chaises en inox du Japonais Shiro Kuramata choisies pour l’occasion par Studio Jibé alors que les folles histoires d’Antoine Billore nous amènent à des assemblages déconstruits de meubles années 50-60 en métal mêlant sculptures figuratives et simple pichet en bois ou terre cuite.

Harold Mollet, quant à lui, a ouvert ses réserves du sol au plafond pour créer des rencontres entre des pièces de maîtres du design comme Pierre Chapo dialoguant avec des talents émergents contemporains comme Pablo Grand-Mourcel.


Première classe 

Jardins des tuileries 

Du 4 au 7 mars

 

Visuels © :  Déjà Leshop, Martin Iourd, Jibé, Antoine Billore et Harold Mollet

 

 



Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

SITEOK
 

Affichage contextuel MAGAZINE