frendeites

BNP Paribas Real Estate, acteur majeur de l’immobilier, commande pour sa résidence Confidence 6e, actuellement en cours de construction, deux œuvres de 3 mètres de haut au célèbre artiste Guillaume Bottazzi. Situés rue du Docteur François Morucci, à deux pas de Notre-Dame-de-la- Garde, ces nouveaux logements s’inscrivent dans un quartier au cadre de vie unique qui domine la ville et la mer. 

Plus de 70 sculptures, accompagnées de 35 dessins et tableaux, sont réunies pour la première fois, à Paris à la Galerie de l’Institut au sein de ses deux espaces parisiens rue de Seine et rue des Beaux-Arts. Certaines d’entre elles seront mises en vente à cette occasion. 

Reportée en 2022 pour des raisons sanitaires, elle se positionne cette année comme l’un des événements incontournables pour les amateurs d’art contemporain avec la Biennale de Venise ou la Documenta de Cassel. C’est aussi un moment très attendu du public.

Alors que le Musée d’Orsay lui consacre une vaste exposition du 20 septembre au 23 janvier 2023, la  Galerie Poggi organise dans son espace du Marais un dialogue exceptionnel entre deux rares peintures d’Edvard Munch (une de 1903 et une de 1923), jamais exposées en France, et un ensemble d’œuvres peintes et gravées de sa compatriote Anna-Eva Bergman. 

Après avoir propulsé l’art urbain de OneMizer dans la sphère NFT avec « The Shining Vandalized Lugia » et « 90’s vibes », deux collections au succès fulgurant, SECR3T, nouvel acteur sur le marché́ de l’art digital, annonce le lancement de sa troisième collaboration avec l’artiste. La mise en ligne sera dévoilée prochainement sur Discord SECR3T x OneMizer.    

Dans le contexte actuel, de crise économique sociale et environnementale, les artistes peuvent utiliser leurs arts comme puissant vecteur d’expression et de communication. Un lien invisible mais percutant et d'autant plus intéressant à développer... Bien entendu, ils continuent à créer, à exprimer leur sensibilité et à travailler leurs techniques, mais d'autres perspectives restent à explorer.

La communication par la preuve. Tel est le credo de la nouvelle fresque vivante qui s'affiche sur les 3 375m² de la façade d'ORLY 4. Son originalité réside dans son caractère évolutif : volontairement inachevée le jour de son installation, elle se coloriera au fil des actions initiées par l'aéroport pour décarboner ses activités et préserver la biodiversité. L'objectif affiché est ambitieux : la neutralité carbone d'ici 2025.
Afficher plus
Logo-ML SiteADC

d'architectures en kiosque

D'A
 

Affichage contextuel MAGAZINE